Accueil > Israël : un paradis pour les start-up

Israël : un paradis pour les start-up

Entreprendre.fr

Des milliers de start-up israéliennes sont courtisées par les géants du secteur comme IBM, Intel, HP, Google, Apple, Facebook ou Microsoft qui n’hésitent pas à offrir des ponts d’or à ces pépites.

En juin 2013, le rachat par Google de l'application de navigation Waze, fondée par Uri Levine, Ehud Shabtai et Amir Shinar, contre un chèque de 1,15 milliards de dollars avait mis en lumière l'incroyable dynamisme de l'écosystème israélien. Israël est ainsi devenue ce que Daniel Rouach et Edouard Cukierman qualifient dans leur livre, « Israël Valley. Le bouclier technologique de l’innovation » de « nation start-up, qui compte la plus grosse concentration d’entreprises high-tech en dehors de la Silicon Valley ».

 

Tel Aviv, “la start-up city”

A Tel Aviv, le boulevard Rothschild concentre 1000 compagnies high-tech dont plus de 700 sont des start-up. Et cela malgré des loyers beaucoup plus élevés par rapport à d’autres localités comme Haïfa ou Jérusalem, elles aussi  performantes dans ces domaines. La mairie de Tel Aviv s’est ainsi autoproclamée comme « la start-up city au sein de la start-up nation » et a mis en place plusieurs incubateurs comme « La Library », qui accueille des jeunes sociétés. Dans le « New York » du Moyen-Orient, tout est fait pour favoriser leur réussite.

NOTRE KIOSQUE
En ce moment
A lire aussi
RECEVEZ
NOS DERNIERS
ARTICLES EN DIRECT
REJOIGNEZ LA COMMUNAUTE DES ENTREPRENEURS :