Accueil > Ces plateformes qui surfent sur l'essor des freelances

Ces plateformes qui surfent sur l'essor des freelances

Entreprendre.fr

Avec l’accroissement incroyable du nombre de travailleurs indépendants en France, les solutions de mise en relation ont le vent en poupe auprès des entreprises. Coup de projecteur sur les principales plateformes du secteur.

La mutation du travail voit une catégorie progresser plus qu’aucune autre : les indépendants. En 2017, la France comptait près de 830 000 freelances, d’après un étude publiée en mars par Malt (ex Hopwork) et Ouishare. Afin d’aider ces freelances à entrer en relation avec des donneurs d’ordre – PME, grands groupes –, les plateformes ont poussé comme des champignons ces dernières années. Les géants tels que LinkedIn (ProFinder) ou Amazon (MTurk) se sont positionnés sur le secteur en lançant leur propre structure et en accaparant une partie importante du marché. Mais face aux mastodontes américains, des acteurs français spécialisés et agiles tentent de tirer leur épingle du jeu. L’un des pionniers du secteur, le site Codeur.com rassemble ainsi près de 140 000 freelances. La plateforme s’adresse aux développeurs, aux webmasters et aux spécialistes de la création de sites de e-commerce. Autre acteur majeur : la plateforme Malt (ex Hopwork), fondée en 2013, qui compte 60 000 freelances. Lancé fin 2013, Malt met en relation des développeurs, des designers ou encore des marketeurs avec des donneurs d’ordre. La plateforme se targue de travailler avec 60 % du CAC 40.

 

 

Plateformes globales ou spécialisées, telle est la question

 

404Works est un autre protagoniste : le site recense de nombreuses offres pour les développeurs front-end, mobile et web, avec un panel plus large (community manager, webdesigner, graphistes, UX designer, etc). 30 000 indépendants seraient déjà inscrits. Ils sont également nombreux à avoir opté pour Comet. Après une levée de fonds auprès du fonds de Xavier Niel, Kima Venture, l’entreprise continue de se développer, avec une solution différenciante : la plateforme propose le freelance adéquat à l’entreprise sous un délai de 48 heures.

 

Le Hibou, qui se positionne davantage comme une alternative aux ESN (Entreprise de services du numérique, ex-SSII), a également fait son trou dans ce secteur en plein essor. Tout comme Bubbleting qui favorise la mise en relation de consultants spécialisés dans le digital et les technologies de l'information. La plateforme revendique près de 400 consultants experts référencés sur sa plateforme. Quant à Findeur, son positionnement centré sur les TPE et les PME en fait un challenger direct de Malt. Enfin, d’autres plateformes ont fait le choix de l’utra-spécialisation : Creads (graphistes), Yoss (réservées aux groupes du CAC 40), TextMaster (traducteurs, correcteurs), Bam (architectes) ou encore Crème de la crème (étudiants).

NOTRE KIOSQUE
En ce moment
A lire aussi
RECEVEZ
NOS DERNIERS
ARTICLES EN DIRECT
REJOIGNEZ LA COMMUNAUTE DES ENTREPRENEURS :