Photo : Mykhaylo Palinchak / SOPA Images/SPUS/ABACAPRESS.COM

Par Jane Kochanski, Expert Cour d’appel de Paris

Pour les réfugiés ukrainiens, les traducteurs et les interprètes jouent un rôle essentiel dans la communication et la fourniture d’informations essentielles : du passage de la frontière à la création d’un nouveau foyer et à la recherche d’un nouvel emploi, le traducteur sera impliqué dans chaque étape du processus de statut de réfugié.

Des millions d’Ukrainiens ont récemment fui vers la Roumanie, la Pologne, la Hongrie et d’autres pays européens à la recherche de sûreté, de sécurité et surtout, d’un nouveau foyer et de nouvelles opportunités d’emploi. Une nouvelle vie va commencer pour des millions. Pourtant, il s’agit souvent d’une tâche gigantesque et le risque d’isolement est omniprésent si le réfugié ne comprend pas la langue utilisée dans le pays d’accueil. Les règles, règlements et droits ne sont pas rédigés dans leur langue, ce qui crée souvent un sentiment d’exclusion. Les traducteurs joueront un rôle fondamental pour combler les lacunes en matière de communication.

Il s’agit d’un processus continu et ardu et les réfugiés ont souvent besoin d’une assistance de traduction dès qu’ils atteignent la frontière pour communiquer avec la douane et comprendre leurs droits et obligations. Cela peut être exigé en ukrainien et/ou en anglais. Des traducteurs et des interprètes aideront les réfugiés à comprendre leurs droits fondamentaux lorsqu’ils quittent leur pays.

Communication pour la mise en place de la couverture sociale

A leur arrivée dans les pays d’accueil, une liaison linguistique dans le pays d’accueil sera cruciale pour permettre aux réfugiés de s’installer dans le pays. Les formalités administratives sont prioritaires car les réfugiés auront besoin de permis de séjour. Une couverture sociale est vitale pour les réfugiés. Pourtant, à leur arrivée, la majorité des réfugiés ne comprendront pas nécessairement la langue du pays d’accueil et auront besoin d’un traducteur et/ou d’un interprète tout au long du processus.

Un autre problème social auquel il faut s’intéresser concerne le logement, la protection sociale et la scolarisation des enfants. La communication et la compréhension sont essentielles. Encore une fois, les traducteurs seront tenus d’aider les réfugiés à remplir tous les formulaires requis et à assister à toutes les réunions et entretiens pendant cette période.

Assistance à la traduction pour la recherche d’emploi

Les réfugiés devront trouver du travail une fois installés dans leur pays d’accueil. Ils auront besoin d’une aide linguistique pour rédiger leur curriculum vitae et leurs lettres de motivation dans la langue du pays d’accueil. Plusieurs entretiens peuvent souvent être programmés avant d’obtenir un poste, de sorte que le réfugié aura sans aucun doute besoin d’un interprète pour assurer son nouveau job.

Banque et finance – l’ouverture d’un compte bancaire

Un traducteur peut être tenu de traduire des documents financiers pour que le réfugié obtienne une carte de crédit et un compte courant auprès d’une banque du pays d’accueil. Assister à un entretien avec le directeur de la banque et traduire tous les documents nécessaires aideront le réfugié à assurer la stabilité financière dans le pays d’accueil.

Enfin, briser la barrière de la langue est crucial pour le réfugié dans son processus d’installation dans le pays d’accueil. Les cours de langue sont souvent une priorité pour les réfugiés. La connaissance de la langue du pays d’accueil aidera le réfugié à assurer sa stabilité sociale et financière.

Un traducteur est l’ami linguistique d’un réfugié. En tendant la main et en partageant nos compétences linguistiques, cela pourrait sauver des milliers de familles tout au long de la crise.

Jane Kochanski

LAISSER UN COMMENTAIRE

Tapez votre commentaire
Entrez votre nom ici

9 + 7 =