Les événements BtoB ne seront plus jamais « comme avant »

Par Pierre Metrailler, CEO de SpotMe

Tribune. En 2020, les contraintes sanitaires ont considérablement accéléré la digitalisation des événements BtoB. Comme le télétravail est en train de transformer durablement les entreprises, l’événementiel suit la demande de flexibilité du monde du travail. L’expérience des événements virtuels a durablement changé la manière de participer à ces rendez-vous professionnels. 

Les attentes des participants ont évolué. Ils souhaitent désormais choisir la manière de participer à ces événements : soit en présentiel, soit en distanciel, soit en live soit en différé grâce aux replays. Il y a encore deux ans, personne n’employait l’expression “consommation de contenus”.

Et pourtant c’est ainsi que les utilisateurs l’envisagent aujourd’hui. Le digital permet d’accéder aux contenus partout et tout le temps. Il lève complètement les contraintes logistiques liées aux déplacements. Pour le participant, c’est moins de temps perdu, un coût limité et surtout un accès à l’événement en toute liberté.
Le retour en arrière paraît difficile tant les habitudes semblent s’être modifiées. Preuve en est les différents salons organisés depuis septembre qui enregistrent, pour la plupart, une baisse de fréquentation. Et cette digitalisation des événements professionnels va également dans le sens des nouvelles directives de grandes entreprises qui souhaitent limiter les déplacements de leurs collaborateurs pour des raisons écologiques et/ou économiques. 

À l’avenir, 80% des interactions événementielles se feront sur du contenu à la demande et en grande partie sur mobile. On entre désormais dans l’ère de “l’événement à la demande”.

En tant que concepteur de plateforme d’événements virtuels et hybrides, nous évoluons avec SpotMe vers un Netflix de l’événement BtoB qui offre la possibilité aux participants de choisir leur expérience : en présentiel, en distanciel ou en replay. En 2022, les événements devront être hybrides pour réconcilier les attentes des publics et les objectifs de participation des organisateurs qui toucheront une cible plus large grâce au digital.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Tapez votre commentaire
Entrez votre nom ici

quatorze + 4 =