Par Roland Escaig, rédacteur en chef luxe-Infinity.com

Tribune. A croire que l’air du large attire toujours autant les investisseurs. Acheter le Château d’Ilbarritz, juste au dessus de l’Océan et du centre d’entrainement international de golf d’Ilbarritz en 2014 sur un projet de réaménagement absolument grandiose, avec une piste d’atterrissage pour les hélicos, piscines privées… et une dizaine de suites !

Résurrection pour ce château qui a connu une fantastique histoire dés sa construction en 1897, à la demande du baron Albert de L’Epée, héritier des fonderies de Wendel, immensément riche. La vue est imprenable sur l’océan et ce magnifique manoir, bénéficiant à l’époque de toute la modernité, va être à l’époque le refuge du baron De L’Epée.

Grand amateur de musique, misanthrope, il jouait en solitaire de l’orgue, qui était le troisième plus grand en France, après ceux de Saint-Sulpice aide Notre Dame de Paris. Il va le revendre et le Château va peu à peu s’enliser dans le sable! Ce n’est qu’en 2014, que Bruno Ledoux, propriétaire immobilier parisien du groupe Colbert, actionnaire chez Libération… décide de le racheter pour en faire un hôtel-restaurant grand luxe. Seul problème, la Mairie, l’actuel propriétaire refuse l’accès aux hélicos! La soirée emblématique de 2000 invités, version « peace and love », avant les grands travaux de rénovation n’aura été qu’une bulle d’espoir.

De style néo-Renaissance, le Château Boulart a été construit par l’architecte Joseph Louis Duc, à la demande de Charles Boulart, dont la femme était la demoiselle d’honneur de l’Impératrice Eugénie. Ce qui explique que celle ci fit quelque séjours dans le château. L’abondance de l’usage des plus beaux marbres est l’une des caractéristiques du château avec ses trente deux colonnes et ses vingt cheminées en marbre comme les 290 mètres carrés de mosaïques, qui recouvrent en partie le sol du château. Mais l’une des pièces les plus remarquables est constituée par le grand vitrail en triptyque situé à mi-hauteur de l’escalier d’honneur. Malgré les vicissitudes de la vie, La Folie Boulart a conservé tout son charme, grâce aux nouveaux propriétaires, Pierre Delalonde et son épouse Brigitte, qui font revivre le lieu depuis le 1er juillet 2021.

Certes, le grand terrain environnant le château de cinq hectares a été revendu en grande partie, mais les huit suites imposent l’admiration car elles disposent d’une surface de 45 à 140 m carré et offrent bien des différences dans le luxe. Chacune évoquant un style particulier, d’Eduard VII à Coco Chanel. Les lits sont en « kingsize bed » et certaines chambres disposent d’une terrasse avec vue sur l’océan, télévision de haute technologie, salle de bains avec douche à l’italienne et baignoire en marbre… En prime, six salles de réception qui s’ouvrent sur l’océan. Piscine intérieure et hammam, sauna et bien sur la possibilité de se restaurer sur place, car à côté du majordome, un concierge, une gouvernante, un chauffeur et bien sûr un chef de cuisine sont à votre disposition.

La capacité d’accueil est de 14 personnes maximum. En revanche, on joue sur l’extravagance car l’escalier de marbre, qui permet d’accéder aux étages supérieurs, est monumental. Attention, vous disposez d’un ascenseur ! Inscrit à l’Inventaire des Monuments Historiques en 1975, ce château est une pure folie Belle Époque, qui n’en finit jamais à Biarritz.

Roland Escaig


Location – Basse Saison : 16 000 euros, 2 nuits minimum
12 Allée du château – 64200 Biarritz
Anna Novikova : 0652974599

LAISSER UN COMMENTAIRE

Tapez votre commentaire
Entrez votre nom ici

quinze + dix-sept =