Par Hahn-Nguyen Dang, directrice marketing & développement chez Flowlity

Depuis le 1er mars, toutes les entreprises d’au moins 50 salariés ont dû calculer et publier leur Index de l’égalité professionnelle. Vu comme une simple formalité administrative ou au contraire comme un outil utile à la prise de conscience, il permet de mettre en exergue notamment l’écart de rémunération entre les femmes et les hommes. Mais le mal est plus profond.

C’est dès le recrutement que l’enjeu de la parité en entreprise doit être pris en compte. Plus tôt encore, l’éducation et la formation ont un rôle majeur à jouer. Parmi les secteurs d’activité les moins “féminisés”, on retrouve le bâtiment, le transport et…la tech. Seulement 20% des postes IT sont occupés par des femmes selon l’étude Emploi IT et nouveaux enjeux de recrutement publiée par Michael Page Technology en 2021. Et même si les choses tendent à s’améliorer, le chemin est encore long.

Des stéréotypes à déconstruire dès le plus jeune âge

Pourtant, il fut un temps où l’informatique se conjuguait au féminin, grâce à de grandes figures comme Ada Lovelace, Margaret Hamilton, Grace Hopper… A la fin des années 70, 50% des étudiant.e.s en informatique étaient des femmes. Par une forte présence et leur participation à son développement, elles y ont joué un rôle crucial à partir des années 40 et pendant 40 ans. Mais à la fin des années 80, tout s’effondre. Plusieurs entreprises technologiques commencent à désavouer l’emploi des femmes, et la culture populaire enfonce le clou, à grands coups de publicités ciblant exclusivement les hommes et les jeunes garçons. Progressivement, le grand public associe, à tort, informatique et masculin. Et les familles, les entreprises, les médias, peinent aujourd’hui encore à s’acquitter de ce schéma ancestral.

Une aberration en 2022 où l’accès aux outils numériques et à l’information n’a jamais été aussi facile, et d’autant plus quand on sait que 8 entreprises sur 10 rencontrent des difficultés à recruter des experts de l’IT.

Il est donc plus que temps, alors que l’emploi dans la filière numérique progresse 2,5 fois plus vite que n’importe où ailleurs, que les femmes reprennent la part qui leur est dûe. Cela passe essentiellement par la formation et la sensibilisation. Les écoles doivent attirer dans leurs rangs de nouveaux talents féminins, alors que seules 37% des lycéennes envisagent de s’orienter vers une école d’informatique ou d’ingénieur. A nous tous, enseignants, directeurs d’établissement, entrepreneurs, de bousculer les consciences, pour enfin faire bouger les choses.

Plus de femmes, pour aller plus vite et plus loin

Plus qu’une nécessité sociétale, l’émancipation des femmes dans la tech et la parité au sein d’une entreprise est un levier d’essor économique incontournable.

Plus de diversité, c’est une complémentarité des profils qui contribue à la richesse des débats et à l’agilité des solutions trouvées face à un même problème.

Plus de diversité, c’est une atmosphère de travail améliorée et une culture d’entreprise renforcée.

Plus de diversité, c’est la déconstruction de nos biais cognitifs au profit de schémas de pensée plus rationnels.

Plus de diversité, c’est une innovation stimulée, une compétitivité améliorée et donc…de la richesse créée.

Plusieurs indicateurs établissent en effet le lien entre féminisation du secteur et performances financières. Avec un effet boule de neige sur la croissance mondiale. Selon le FMI, les recherches ont montré que les entreprises voient leurs résultats financiers s’améliorer lorsque la composition de leurs conseils d’administration est plus équilibrée entre hommes et femmes. McKinsey prédit que la parité dans le numérique permettrait une augmentation de 10% du PIB en France. Enfin, l’étude menée par BCG révèle que les startups co-fondées par des femmes ont un rendement deux fois plus élevé qu’une startup 100% masculine.

Des preuves, s’il en fallait encore, que les femmes n’ont pas seulement leur place dans la tech, mais y sont essentielles.

Hahn-Nguyen Dang

LAISSER UN COMMENTAIRE

Tapez votre commentaire
Entrez votre nom ici

13 + huit =