Lorsque nous regardons les œuvres de Picasso, écoutons Mozart ou lisons Cervantès, nous sommes transportés par la beauté et le message profond que nos sens appréhendent. Mais ce que nous apprécions est un résultat et non la somme des efforts et le travail considérable, que ces génies de l’humanité ont dû investir pour parvenir à la perfection.

Tous les grands hommes, depuis l’origine, se sont forgés des rituels pour parvenir à la maîtrise de leur art. Comme eux, sachez vous fixer des buts et investissez-vous dans la poursuite de leur réalisation :

1. Fixez-vous des objectifs de maîtrise, pas des objectifs d’égo

Vouloir maîtriser ce que l’on fait et s’imposer de le faire chaque jour un peu mieux, n’implique pas de développer une attitude prétentieuse ou un comportement arrogant. Bien au contraire, le chemin vers la maîtrise est pavé de modestie, voire d’humilité.

2. Faites des choses dures et difficiles

Faire des choses faciles est à la portée du premier venu. Pour se fortifier et s’endurcir, il faut sortir de sa zone de confort, se mettre en danger et tenter d’élargir les frontières de son savoir et de son pouvoir. En procédant ainsi vous deviendrez de plus en plus créatif et affermirez votre volonté.

3. Apprenez de votre histoire personnelle.

Comme les mêmes attitudes produisent toujours les mêmes résultats, l’analyse de vos actions passées et le résultat auquel vous êtes arrivé, vous en disent long sur ce qui marche et ce qui ne marche pas. Arbitrez en faveur des actions qui donnent des résultats. Ce sont généralement les plus difficiles, mais cela en vaut la peine.

4. Cherchez l’inspiration

Contrairement à l’image populaire, l’inspiration vient rarement, allongé au soleil, bras croisés sous la tête, un brin d’herbe à la lèvre. L’inspiration qui conduit à des performances exceptionnelles vient naturellement de la pratique de son art, jour après jour.

5. La qualité de vos routines détermine le calibre de vos performances

Cela peut paraître curieux, mais la maîtrise passe par des routines scrupuleusement respectées. C’est parce qu’on s’engage dans une action, en respectant les habitudes qui ont fait réussir d’autres actions similaires, qu’on se donne les moyens de la réussite. Ne les négligez surtout pas.

6. Chaque Maître a été un débutant et chaque professionnel un amateur

Gardez cette phrase en mémoire pour les moments de découragement. Les plus grands ont commencé petits. Ce qu’un homme a réussi, un autre peut le faire. La maîtrise est le résultat de la volonté et de la pratique, sans cesse renouvelées.

Qu’est-ce que je veux vraiment ? Quel est le résultat de ce que je recherche ? Quel est le prix que je suis prêt à payer ? De vos réponses dépend votre degré de maîtrise.

Gardez-vous de cette tendance mise en lumière par Johann Wolfgang von Goethe : « Peu d’hommes veulent devenir quelqu’un, tous veulent l’être déjà ».

Alain Goetzmann, Coach et Conseil en Leadership & Management

LAISSER UN COMMENTAIRE

Tapez votre commentaire
Entrez votre nom ici

vingt − 9 =