Accueil Entreprises Dirigeants Textile : le groupe Deveaux tisse sa toile

Textile : le groupe Deveaux tisse sa toile

Oui, on peut produire du textile en France. À Roanne, dans la Loire, le groupe Deveaux a fait ses preuves. Plus de 200 ans d’existence pour cette entreprise textile née dans le Rhône qui a su non seulement survivre dans un univers hostile, mais aussi se repositionner pour mieux développer ses projets d’avenir.

Lucien Deveaux a présidé le groupe Deveaux à partir de 1967. Malgré plusieurs tourmentes, il est parvenu à lui faire prendre des virages décisifs pour la survie de l’entreprise. Aujourd’hui, alors qu’il est désormais à la retraite, la septième génération est aux commandes avec sa fille Frédérique, présidente du groupe depuis 2004, son fils Rodolphe, président d’Armand Thiery et son gendre Thibaut von Tschammer, directeur général.

Internationalisation et création

On peut ainsi résumer les deux grandes étapes des dernières cinquante années. Le groupe Deveaux a dû s’adapter, se développer, ou réduire son activité en fonction des aléas d’un marché du textile hyperconcurrentiel. Les années Lucien Deveaux ont été celles de l’internationalisation, permettant au groupe de réaliser quasiment les deux tiers de son chiffre à l’export. L’entreprise a été cotée en bourse en 1986, elle en est sortie en 2006 au moment de la fin des quotas textiles. Comme souvent, les temps de crise sont l’occasion pour opérer une remise à plat des stratégies afin de faire les meilleurs choix pour l’avenir. La grande force de cet industriel est d’être en liaison constante avec les attentes du marché grâce à son puissant réseau de boutiques, Armand Thiery ou Jacqueline Riu. Du cousu main.

Quotas textiles

Jusqu’en 2005, des mesures de restriction des importations en provenance de grands pays producteurs, dont la Chine, avaient été mises en place afin de protéger le secteur textile, déjà fragilisé. Ces quotas ayant été supprimés à compter de 2005, dans le cadre de l’OMC, la France a alors négocié pour protéger le territoire européen jusqu’en 2007 afin d’amortir temporairement le choc.


5 CHIFFRES CLÉS

❚ 750 millions d’euros de CA
❚ 322 salariés
❚ 4 sites de production
❚ 60% du CA à l’export
❚ 1000 boutiques

AUCUN COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

Tapez votre commentaire
Entrez votre nom ici

neuf + 4 =