Réaliser 80% de son CA (environ 1 M€) sur le marché chinois, c’est la performance réalisée par la jeune pousse française Teqoya avec ses purificateurs d’air nouvelle génération conçus et fabriqués en France.

«Le niveau de pollution de l’air dans les grandes villes chinoises est tel que les purificateurs d’air sont un équipement courant dans les foyers», explique Pierre Guitton, cofondateur de l’entreprise.

Et la technologie brevetée de Teqoya, basée sur la ionisation, sans production d’ozone, permettant de diminuer de 75% le taux de particules fines, est nettement plus performante que les solutions locales.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Tapez votre commentaire
Entrez votre nom ici