Il est partout. Il produit et présente Le Grand JT des territoires de LCP, ainsi que l’émission politique phare de TV5 Monde Face aux territoires, où il reçoit les responsables politiques chaque jeudi matin en direct à 9h30. Un rendez-vous devenu incontournable, grâce au relais de nombreux quotidiens régionaux. Mais Cyril Viguier est également un entrepreneur qui a, à 58 ans, de nombreux projets dans la production télé ou le métaverse.

Dès cette rentrée, Antoine Arnault (dirigeant de LVMH) sera l’invité de Monte-Carlo Riviera, dont la diffusion mondiale permettra de mettre en avant d’une façon holistique les enjeux de notre temps. Avec cette émission proposée sur TV5 Monde, bénéficiant d’une double diffusion le week-end en France, à Monaco, en Europe, mais aussi aux États-Unis et en Asie, Cyril Viguier a créé un fleuron de télévision qui a su interpeller un large public, de grands groupes ainsi que les firmes les plus prestigieuses.

Le programme se veut complet et en phase avec son époque. Pour cette nouvelle saison, on y retrouvera une rubrique économique, se joignant à des reportages dont les sujets gravitent principalement autour du mode de vie, de la transition écologique, de la Méditerranée, des océans, de l’humanitaire et de la culture.

Le groupe Nice-Matin est également séduit par l’attrait du format dont il devient coproducteur, et pour lequel sera mis à la disposition des équipes de tournages le nouveau studio du quotidien des Alpes-Maritimes.

Le parcours d’un entrepreneur solide

Cyril Viguier, c’est un homme de confiance, un journaliste s’efforçant d’être objectif, un producteur de télévision qui a choisi la conquête comme ligne de conduite – un être qui semble jouer une course contre la montre, non pas pour gagner du temps, mais pour apporter de la densité à une existence sculptée par le travail.

En 1986, alors qu’il est âgé de seulement vingt-trois ans, ce Bordelais d’origine est repéré par Jacques Chaban-Delmas qui le fait intégrer son cabinet. Il y apprend beaucoup, évolue, se dirige subtilement vers sa vocation, la télévision, avant d’être chargé de l’audiovisuel au Ministère de l’environnement de Brice Lalonde dont il fut le conseiller.

Quelques années plus tard, il est appelé pour diriger les programmes de La Cinquième, chaîne pour laquelle il officie durant trois années, avant de partir aux Etats-Unis où il crée deux chaînes de télévision. Au milieu des années 2000, Surf Channel et Malibu TV sont au sommet, Viguier veut rentrer en France et y produire des émissions. Il vend ses deux chaînes, retrouve Paris, avant d’être nommé par Matignon pour apporter son expertise sur la création de la télévision mobile personnelle, puis rapidement, il fait son retour sur France 3 avec Vendredi sur un plateau et se consacre à des émissions dont la tonalité est davantage politique.

Un avenir nec plus ultra

Le rythme est effréné, pourtant, Cyril Viguier ne paraît pas surmené. Exalté, sûrement, à l’idée d’animer durant une nouvelle année Face aux territoires (TV5 Monde) et de diriger l’information du Grand JT (LCP), mais également par son métier de producteur qu’il voit évoluer. Viguier le sait, la transition numérique est engagée, et demain, il faudra produire différemment. Prochainement, il consacrera au métaverse un numéro spécial de son émission Territoires de France, diffusée sur TV5 Monde.

À côté de cela, Viguier continue de mener des entretiens avec des personnalités dont les interventions sont aussi intellectuelles que populaires.

L’homme qui a interviewé plusieurs présidents américains, Nelson Mandela ou encore le pape ainsi que la majorité des femmes et hommes politiques français de premier plan, a récemment livré toujours sur TV5 Monde une émission spéciale avec Anne-Aymone Giscard d’Estaing dont les succès d’audience ont été remarquables et la valeur saluée par la critique.

Tom Benoit

LAISSER UN COMMENTAIRE

Tapez votre commentaire
Entrez votre nom ici

seize − un =