Après l’envolée de la semaine dernière et 747 millions d’euros levés, cette semaine est nettement plus calme avec « seulement » 206 millions d’euros, répartis sur 27 opérations. À noter que sur le mois de juin, le montant total des levées de fonds des jeunes pousses français s’élèvent à près de 2 milliards d’euros, approchant le record historique de janvier (2,63 milliards d’euros)

Kaiko – actifs dans la blockchain – 50 M€

Entreprise crée en 2014 et qui réalise une belle opération avec cette levée de 50 M€ en cette période difficile. La cryptomonnaie vit des heures compliquées et malgré tout, Kaiko tire son épingle du jeu, un beau succès pour cette jeune pousse française.

Ganymed Robotics – dans le médical – 21 M€

Une belle performance pour cette jeune pousse fondée en 2018, basée à Paris. Elle évolue dans le milieu médical en proposant des prothèses de genoux innovantes combinant vision par sa technologie prioritaire et la mécatronique, l’association des deux étant révolutionnaire. Les fonds serviront à développer cette technique et décliner sa plateforme sur d’autres indications.

Bridge – service de paiements – 20 M€

Encore une Fintech qui lève des fonds. Cette entreprise date de 2011 et vient de lever 20 M€ afin de poursuivre le développement d’une solution de paiement et se développer à l’étranger. Sa technologie repose sur une simplicité de paiement en ligne et un accès à la donnée bancaire des sociétés. Elle compte déjà plus de 200 clients.

Kardinal – transport – 10 M€

Depuis 2015, la société parisienne offre une solution SaaS afin d’optimiser en temps réel, la tournée d’un transporteur pour un gain de temps et des économies d’énergies et de CO2. Avec cette levée, l’entreprise veut devenir leader européen de l’intelligence logistique. Elle va également doubler son personnel en passant à 50 salariés d’ici fin 2022.

L’entreprise avait déjà réalisé une levée de fonds de 2 M€ en 2019.

Troopy – partage de scooters – 10 M€

La jeune pousse, créée en 2019 par Axel Vilaseca lève 10 M€ pour son développement et accueille au passage un partenaire mondialement connu, la société Motul. Cela devrait permettre à Troopy un développement plus rapide et à plus grande échelle.

Pour les autres levées, pas de grands noms, mais quelques pépites qui méritent une citation, on pense à Bird Office et Kactus qui lèvent 10 M€ pour développer une application afin d’organiser les évènements dans les entreprises et un clin d’œil à la seule jeune pousse française qui porte un nom français, l’Atelier des Chefs, qui propose des formations aux métiers manuels, elle vient de lever 7 M€.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Tapez votre commentaire
Entrez votre nom ici

18 − trois =