Fly-n-Sense a développé le système STaFF utilisé dans la lutte contre les feux des forêts. La start-up bordelaise ne cache plus ses objectifs ambitieux.

La start-up bordelaise Fly-n-Sense fait partie des entreprises qui ont anticipé le développement du marché des drones civiles.

Son fondateur, Christophe Mazel, s’est en effet lancé dès 2008 au sein de la pépinière d’entreprises Bordeaux Technowest. Si elle cible tous les marchés (sécurité, industrie, agriculture et environnement), avec des clients comme EDF ou la SNCF, l’entreprise s’est fait une spécialité dans la prévention des incendies.

Après avoir développé le système STaFF utilisé dans la lutte contre les feux des forêts, en particulier par les pompiers des Landes, elle vient d’ouvrir une succursale au Canada. Fly-n-Sense va adhérer au Centre d’excellence sur les drones (CED), implanté à Alma (Québec), organisme à but non lucratif qui a pour mission de développer un centre international d’expertises, de services et d’innovation en conception, applications et exploitation de drones.

Un positionnement séduisant pour le groupe pharmaceutique VivaSanté (Urgo, Mercurochrome, Humex, Juvamine), qui a investi 1 M€ dans cette pépite, avec un objectif ambitieux : atteindre 3 M€ de CA en 2015 (200 K€ en 2013) et 200 M€ dans une décennie.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Tapez votre commentaire
Entrez votre nom ici