Spendesk, pour maîtriser les dépenses d’une entreprise

La plateforme de gestion d’argent pour professionnel et entreprise, Spendesk est élue meilleure startup du classement européen par Glassdoor pour sa qualité de conditions d’emplois.

Créée en 2016 par Rodolphe Ardant, Guilhem Bellion et Jordane Giuly, la fintech française est arrivée en tête de classement européen selon Glassdoor, un site de recherche d’emploi.

Elle compte aujourd’hui plus de 3 000 clients et de nombreuses entreprises la soutiennent telles que Doctolib, Algolia, Soundcloud ou encore Wefox. Un panel de grandes entreprises, qui permettent à Spendesk de se développer. Au fil des années, la société, basée à Paris, a ouvert des bureaux à Berlin, San Francisco et Londres. 

Spendesk, la fintech qui veut réinventer la gestion de l’argent 

En effet, l’entreprise pose ses bases sur la nouveauté, celle de gérer les dépenses d’entreprise de manière digitalisée mais fiable évidemment. Leur solution est simple et moderne, Spendesk propose une visibilité de 100% sur les dépenses des collaborateurs et couvre l’ensemble du processus de dépense. C’est-à-dire, les cartes de paiements, le traitement des factures, le suivi des budgets, les analyses de dépense, le remboursement des frais et même une automatisation comptable.

Présent également à l’étranger afin de gérer les dépenses des filiales, Spendesk c’est l’outil incontournable ! Leur philosophie, un bon niveau de visibilité, un travail en équipe et de la confiance. 

Spendesk a également fondé CFO Connect, est une communauté exclusive pour les responsables financiers, qui leur donnent les clés afin de développer leur entreprise. CFO Connect possède plus de 7 000 membres.

2021, une année pleine de promesses

Avec déjà plus de 300 salariés, la jeune pousse vient de lever 100 millions afin d’assurer son développement en France, mais également à l’international, et envisage de doubler son effectif d’ici fin 2022. Il faut dire que le marché de l’entreprise est gigantesque, avec plus d’un million de clients potentiels supplémentaires en Europe.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Tapez votre commentaire
Entrez votre nom ici

1 × deux =