Manuel Emig, un jeune (29 ans) allemand venu vivre à Lyon, n’est pas un militant vert, mais un entrepreneur pragmatique. Convaincu que le photovoltaïque a un avenir, il a levé 400 K€ pour lancer sa start-up autour d’un concept simple : «Nous sommes persuadés que la solution à la transition énergétique doit passer par un bénéfice individuel immédiat. Une idée simple mais pourtant puissante», explique-t-il.

Solarea propose aux particuliers de percevoir un revenu garanti

Concrètement, en utilisant un montage financier nouveau dans ce secteur, Solarea propose aux particuliers de percevoir un revenu garanti pendant 20 ans en équipant leur maison de panneaux photovoltaïques sans apport financier personnel ni risque : une banque partenaire finance les projets de ses clients et se rembourse avec les revenus EDF.

Une fois réglés les mensualités et les frais de gestion, le solde, qui peut atteindre 1.700 € par an soit 34.000 € sur 20 ans, est reversé au propriétaire.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Tapez votre commentaire
Entrez votre nom ici