skidress

Les marques ont parfois plusieurs vies. C’est le cas de Skidress que la société 19cent48 vient de faire renaître dans l’univers du « sport chic à la française ».

Skidress se réveille d’un long sommeil. Née en 1930, elle connaît un grand succès dans le monde du ski à tel point qu’elle devient le sponsor officiel des Jeux Olympiques de 1948 à Saint Moritz. Charles Muller et Charles Diebold ont tous deux créé Skidress, non pas en Savoie, mais à… Strasbourg. Il n’y a cependant pas de hasard, car le second fut l’un des créateurs de la première école française de ski en 1936 à Val d’Isère. Directeur de la station, c’est lui qui a lancé le fameux « Critérium de la Première Neige », qui existe toujours. La marque est donc fortement ancrée dans l’univers de la montagne.

Grandeur & Sommeil

Nouvel associé à partir de 1950 avec Robert Mathy, un spécialiste du textile, qui lance une petite révolution dans la tenue de ski grâce au fuseau « Egg ». Ce pantalon de ski allie une nouvelle matière : l’Elastiss, avec une bande de jersey permettant aux skieurs de tous niveaux de pratiquer leur sport favori avec confort.

Le dirigeant pense que le vêtement de ski doit bénéficier du meilleur, et tente un nouveau défi : il est le premier à engager des stylistes de mode, comme Emmanuelle Khanh et Thierry Mugler. Les stars des années 60 s’habillent toutes en Skidress « Chaparral », la marque s’exporte, connaît un vrai succès, puis s’endort peu à peu dans les années 1980 pour un long sommeil qui va durer trente ans.

La belle & son prince charmant

La belle endormie a trouvé son prince charmant qui ne pouvait être qu’un homme de la montagne. C’est le cas de Bruno Martinier. Ce quadragénaire déjà entrepreneur est, particularité essentielle, originaire de Chambéry. L’entreprise, il connaît bien, en particulier dans l’univers du sport. Dès 2001, il a co-fondé Adventure Group qui regroupe différentes activités : parcours d’aventure, salle d’escalade, agence événementielle et espaces de séminaires.

On le retrouve ainsi logiquement créateur du salon « Destination Neige » à Lyon dix ans plus tard, et en 2013, il s’engage dans la création d’une nouvelle société « 19cent48 » afin de relancer Skidress. Le coup de foudre est confirmé entre l’entrepreneur savoyard et cette marque de qualité, qui a su allier par le passé technique et élégance.

Des fondamentaux solides

Le projet se met en place sur des fondamentaux solides : une vraie marque – Skidress, qui sonne aussi bien en français qu’en anglais -, une histoire riche et un savoir-faire réel qui s’allient aux codes contemporains, afin de réinventer une offre adaptée pour des clients qui veulent des vêtements de ski, mais pas seulement. A ce premier volet s’ajoute une dimension internationale, avec une distribution en Suisse, Norvège, Australie et USA, même si 85% du chiffre d’affaires de 500 000 euros sont pour l’instant réalisés en France. La relance ne fait que commencer.

Renaissance et offre innovante

Le concept défini, Bruno Martinier a attiré des investisseurs, un financier ainsi que Jonathan & Fletcher, leader mondial de la combinaison de ski technique. Les ventes ont bien démarré, de nouveaux distributeurs ont été recrutés, en France comme à l’étranger, et l’innovation se poursuit. Ainsi, la nouvelle gamme de ski technique propose la technologie étanche Schmerder. Du nouveau est également à l’étude grâce à une nouvelle technologie de maille (Scheller) et la plus innovante, Climayarm, qui permet d’être au chaud l’hiver et au frais l’été. Des vêtements que le créateur souhaite voir porter même en ville.

A.F.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Tapez votre commentaire
Entrez votre nom ici