Save veut décrocher le jackpot en réparant les objets connectés

En 2008, encore étudiant, Damien Morin lance une activité de services pour dépanner les ordinateurs du quartier et arrondir ses fins de mois. Aujourd’hui, sa start-up Save veut lever 15 M€ pour atteindre les 600 collaborateurs…

En 2013, à 22 ans, l’étudiant en école de commerce lance Save My Smartphone, une enseigne de réparation expresse de smartphones et tablettes. En 2014, l’entreprise réalise près de 1 M€ de CA et ouvre des corners dans les centres commerciaux (une centaine à aujourd’hui).

En 2015, l’entreprise, rebaptisée Save, compte 205 techniciens (les «sauveteurs») et a élargi son activité à l’ensemble des objets connectés, avec une promesse simple : réparer en 20 minutes sur place, en 6 heures par coursier (Paris et Haut-de-Seine) ou 4 jours par voie postale. Prochaine étape : une levée de fonds de 15 M€ pour atteindre les 600 collaborateurs d’ici la fin de l’année.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Tapez votre commentaire
Entrez votre nom ici

2 × 2 =