Lancé en 2014, le programme permettant de détecter les jeunes ingénieurs prometteurs permet au géant coréen de tirer profit du savoir-faire hexagonal.

Ouvert à Saint-Ouen (93) en septembre 2014, le Samsung Campus permet à 50 jeunes de 18 à 25 ans de se former gratuitement en 2 ans au développement d’applications Web. Si les géants américains sont coutumiers de ces programmes d’actions sociétale et solidaire, la démarche est plus nouvelles pour les chaebol, ces conglomérats typiques de l’économie coréenne. Chaque étudiant est accompagné par un mentor travaillant pour Samsung France. De quoi détecter les jeunes talents et les start-up du futur ?

LAISSER UN COMMENTAIRE

Tapez votre commentaire
Entrez votre nom ici