Entrepreneur depuis cinq ans, Samba Diagne est devenu une référence du marketing relationnel. Il propose notamment des formations portant sur différentes thématiques d’éducation financière.

Comment en êtes-vous venu à entreprendre ?

Diplômé d’un DUT Techniques de Commercialisation à l’université de Rouen, j’ai poursuivi avec une licence de Sciences Économiques et de Commerce international à Istanbul (Turquie) dans le cadre d’un programme Erasmus. De retour en France en 2011, je me suis mis en quête d’un travail, et j’ai commencé en tant que conseiller au sein de la société Ranger Marketing & Sales. A l’étroit dans le format salarial dont les possibilités me semblaient assez limitées, je me suis intéressé à l’entrepreneuriat avant de me lancer dans l’aventure il y a presque six ans.

Quel regard portez-vous sur le modèle du salariat ?

Mon discours n’est pas « anti-salariat », d’autant que j’ai moi-même été salarié durant quatre ans. Je dis toujours aux personnes que le salariat constitue une sécurité pour eux, mais que l’entrepreneuriat peut leur permettre de générer des compléments de revenus à temps partiel. L’objectif premier de mon activité est de leur permettre d’aspirer à une meilleure version d’eux-mêmes dans leur travail, à un meilleur niveau de bien être etc., et de les aider à trouver leur place à travers un subtil équilibre dans leur vie.

Est-il difficile d’entreprendre ?

Même si entreprendre n’est pas chose aisée, l’accès à l’entrepreneuriat est désormais plus simple du fait des nouvelles technologies, du numérique et des réseaux sociaux. Il faut bien entendu s’armer de persévérance car les débuts sont logiquement plus compliqués, mais avec les bons supports et entourés des bonnes personnes, il est possible d’avoir du succès dans ses activités.

Pourquoi avoir privilégié le schéma de « l’infopreneur » ?

J’ai rejoint une structure de marketing relationnel disposant de produits et de services et proposant de faire de la recommandation via le bouche-à-oreille. Ce modèle offre la possibilité de démarrer son entreprise sans les risques associés à la création d’une entreprise et sans avoir notamment à supporter de coûts importants.

L’idée consiste à avoir un système clef en main ouvert et accessible, qui permet d’avoir son propre site et ses produits ou services afin de les recommander à des clients intéressés. En option, nous avons la possibilité d’intégrer des distributeurs. Il est ainsi possible de bâtir une organisation dans laquelle ils peuvent exercer cette activité à temps partiel ou à temps plein en générant des compléments de revenus ou plus.

Certains s’imaginent à tort que ce dispositif permet de générer facilement et rapidement de l’argent, mais cette activité demande du temps et des efforts au même titre que toute autre activité entrepreneuriale. Ce schéma original offre des possibilités très intéressantes si on s’inscrit dans une vision long terme. Dans me monde actuel, le court terme a souvent pris le pas sur le long terme…

Les visions se sont en effet raccourcies dernièrement, mais je préfère travailler en privilégiant une vision long terme à cinq ans. J’accorde une importance cruciale à la vision car avoir une vision bien ancrée conditionne le fait d’être en capacité de la réaliser.

Qu’est-ce que le marketing d’éducation financière ?

Nous travaillons sur un format éducationnel qui permet aux personnes de se former sur différentes thématiques d’éducation financière, telles que la compréhension des marchés financiers, la gestion de leur argent, la construction d’un budget, la manière d’investir sur les marchés financiers, la compréhension des enjeux associés à la crypto-monnaie et d’autres marchés, comme les actions avec Netflix, Apple…

Nous proposons un service de conseil global qui va de la création d’un business jusqu’à la réalisation de la personne, afin de permettre aux gens d’augmenter leurs revenus et d’atteindre une équilibre dans leur vie. Nous les accompagnons dans la découverte et l’apprentissage de ces domaines et nous les formons également sur des thématiques plus personnelles, telles que la productivité, l’entrepreneuriat, le leadership, le mindest, etc. Nous disposons aujourd’hui d’un portefeuille de plusieurs dizaines de milliers de clients à travers le monde.

D’où tenez-vous cette envie d’aider les autres à se réaliser ?

J’ai à cœur d’aider les autres à développer leur plein potentiel et à dépasser les barrières qui les empêchent de se réaliser. Nombreuses sont les personnes qui ne réalisent pas leurs rêves et n’atteignent pas leurs objectifs du fait de blocages internes et de freins psychologiques.

Issu d’une famille modeste, je souhaitais pouvoir aider mon père qui touchait une retraite très modeste. J’ai eu la chance de connaître une évolution significative dans ma trajectoire et j’ai souhaité aider un maximum de personnes à suivre cette même progression. La passion qui m’anime m’aide à persévérer lorsque cela est nécessaire et à dépasser les obstacles.

Je partage mon inspiration sur les réseaux afin d’aider d’autres personnes à devenir une meilleure version d’elles-mêmes. Nous insufflons une dynamique positive et nous prodiguons des conseils pour que chacun puisse réussir et s’accomplir dans n’importe quel domaine de son existence.

A partir de quel moment estimez-vous avoir mené à bien une mission ?

Lorsqu’une personne me remercie pour les champs des possibles qui se sont ouverts à elle grâce à mon action, et pour les nouvelles perspectives qui s’offrent à elle tant sur le plan personnel que professionnel. Je me réjouis de voir des personnes reprendre confiance en elle et prendre la pleine mesure de leur potentiel. Nous leur offrons un marche pied pour les aider à oser entreprendre et à se libérer.

Quel exemple de réussite gardez-vous en mémoire ?

Difficile de choisir un exemple tant ils sont nombreux. J’ai à l’esprit un étudiant que j’ai rencontré il y a quelques années, il n’avait aucune compétence dans ce domaine mais il était animé par la rage de réussir. En travaillant ensemble, il à développé ses compétences et est devenu à son tour une très belle histoire à succès, impactant lui-même la vie de plusieurs milliers de personnes par la suite. Je suis très fier de voir les personnes partir de rien réussir et redonner à leur tour.

La pandémie a-t-elle fait bouger les lignes ?

Elle a eu un très fort impact et a réveillé les esprits. La perte de nombreux emplois placent aujourd’hui un grand nombre de personnes dans des situations précaires et difficiles. Exerçant notre activité à domicile, nous n’avons pas subi les effets perfides du Covid. Nous avons même connu une importante croissance durant cette période car les personnes étaient en quête de solutions.

Cette crise sanitaire a conduit beaucoup de personnes à s’interroger sur l’organisation et les modalités du travail. Cette période singulière invite à se questionner sur des solutions plus adaptées au monde dans lequel nous vivons aujourd’hui avec son lot d’incertitudes et de turbulences.

Quel objectif ultime poursuivez-vous ?

Je souhaite impacter plus d’un million de personnes à travers la planète. Un de mes rêves serait d’organiser une conférence dans un stade offrant une capacité de 60 000 personnes, qui puissent témoigner d’un effort collectif commun pour changer et impacter positivement la vie de chacun.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Tapez votre commentaire
Entrez votre nom ici

douze − huit =