Il y a 1 an, Safran (17,5 Mds€ de CA) a lancé Safran Corporate Ventures, dotée d’une enveloppe de 50 M€ et destinée au financement de start-up innovantes dans des domaines comme les matériaux avancés, la robotique ou les systèmes de production et de stockage d’énergie embarquée.

«Nous avons pour mission de prendre des participations minoritaires dans des entreprises technologiques, innovantes et agiles, aux côtés d’autres “Corporate Ventures” ou d’investisseurs, en favorisant la mise en place d’accords commerciaux ou de développement avec les différentes entités de Safran, pour relever les défis des industries de l’aéronautique, de la défense et de la sécurité», indique Grégoire Aladjidi, entrepreneur et investisseur en capital-risque, qui a rejoint le groupe pour prendre la direction de l’entité.

En septembre dernier, Safran Corporate Ventures est ainsi entrée au capital de Krono-Safe dans le cadre d’un tour de table de 3,9 M€ aux côtés de CM-CIC Innovation, CEA Investissement et Scientipôle Capital, une jeune pousse informatique créée en 2011.

«Krono-Safe exploite une technologie logicielle développée à l’origine au CEA, permettant de garantir, dans le domaine du nucléaire, le déterminisme d’exécution d’applications de contrôle-commande à forte exigence temps réel», commente Grégoire Aladjidi. Parallèlement à cette prise de participation, Safran a signé un accord de partenariat avec Krono-Safe.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Tapez votre commentaire
Entrez votre nom ici