Raquel Garrido et Alexis Corbière : retour sur une « Fake News »

Photo Victor Joly/ABACAPRESS.COM Campagne electo

Par Marc Alpozzo, philosophe et essayiste

De nombreux commentateurs et medias (y compris Entreprendre.fr !) ont partagé trop rapidement une information… qui s’est révélée n’être qu’une fake news. La leçon devra être retenue.

Un article du magazine Le Point[1], mettant en cause les deux députés de LFI, élus en Seine-Saint-Denis, a été désavoué par son directeur de la rédaction, Etienne Gernelle, qui a fait savoir que, « les vérifications complémentaires qu’[ils] ont menées […] ont révélé que des erreurs et manquements à la prudence avaient été commis » et que l’hebdomadaire retirait donc l’article afin de poursuivre « l’enquête pour comprendre ce qui s’est passé ». Or, cet article prétendait que les deux députés Insoumis employaient depuis un an une femme de ménage sans titre de séjour et soumise à des cadences infernales. Relayé par un autre article, tiré de Libération[2] celui-là, on apprenait que le couple démentait tout en bloc.

Le jeudi après-midi, dans une à mise à jour, à 14 h 20, Libération affirme, par l’ajout du communiqué du directeur de la rédaction du Point, que « ce jeudi par un communiqué publié sur Twitter, le directeur de la rédaction du Point, Etienne Gernelle, a fait savoir que « les vérifications complémentaires [qui ont été] menées […] ont révélé que des erreurs et manquements à la prudence avaient été commis » et que l’hebdomadaire retirait donc l’article pour poursuivre « l’enquête pour comprendre ce qui s’est passé ».

Dans un second article de Libération, on lit que les captures de SMS, que présentait l’auteur de l’article Aziz Zemouri, étaient faux, et qu’on y trouvait même « certains détails qui interrogent : la photo de profil de la députée, qui se trouve être celle de son compte Twitter, est cadrée légèrement différemment entre les deux captures d’écran. » Puis loin dans l’article, on peut lire que, « CheckNews a pu s’en assurer lors d’un échange par SMS avec Raquel Garrido sur un téléphone Android, aucune photo de profil par défaut ne s’affiche. » Par ailleurs, l’enfant du couple, le seul scolarisé, ne le serait pas à Paris, mais à Bagnolet, ce qui fait beaucoup d’erreurs, de la part d’un journaliste, censé vérifier toutes ses sources.

Dernier point : « CheckNews a également pu le confirmer, le couple a bien déclaré à l’Urssaf des aides ménagères, pour quelques dizaines d’heures, sur une période qui va de septembre 2021 à mai 2022 (la déclaration de juin n’ayant pas encore pu être effectuée). »

Bref, beaucoup d’informations fausses, et qui ne sont pas simplement des détails. En l’occurrence le Tweet d’Étienne Gernelle est lui-même tronqué, puisqu’il avance des « manquements à la prudence ». En l’état, je ne vois pas simplement des manquements à la prudence, mais bien un article sciemment abusif, et fautif.

Marc Alpozzo
Philosophe, essayiste
Auteur de Seuls, Éloge de la rencontre, Les Belles Lettres


[1] « EXCLUSIF. L’employée sans papiers de Raquel Garrido et Alexis Corbière », par Aziz Zemouri, du 22 juin 2022.

[2] « Raquel Garrido et Alexis Corbière employeurs d’une femme de ménage sans papiers ? « C’est de la folie » », du 22 juin 2022.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Tapez votre commentaire
Entrez votre nom ici

1 + dix-huit =