Comment se faire plaisir et régaler nos enfants ? Sébastien Loctin, président de Biofuture et créateur des produits Quintesens, à Puyricard (13), a trouvé la réponse, en revisitant des produits alimentaires cultes mais décriés, comme le ketchup, en alternatives Bio, saines et gourmandes.

Redonner du sens à notre alimentation

Biofuture, c’est avant tout l’histoire d’un jeune papa qui, révolté par des marques industrielles qui font passer leurs profits avant l’intérêt et la santé des consommateurs, décide en 2002 de créer son entreprise et sa propre marque de produits alimentaires bio qui ont du sens, de réelles qualités nutritionnelles et du goût. Ainsi naît la SA Biofuture, start-up de la FoodTechBio et sa marque Quintesens.

Un papa impliqué dans le bien manger

Après 12 années passées chez Lesieur, il lui a d’abord semblé évident d’être vigilant sur les « matières grasses » qu’il allait mettre (ou non) dans les purées de son bébé en plein développement. Un choix essentiel pour éviter à son petit Léopold tout déficit nutritionnel et lui garantir le plein de nutriments essentiels pour sa santé d’aujourd’hui et de demain. D’où son idée pleine de bon sens d’imaginer une huile basée sur la naturalité, la diversité (colza, olive, chanvre, tournesol, bourrache…), et surtout basée sur les besoins nutritionnels spécifiques de son enfant.

Des produits 100% bons

Cette prise de conscience personnelle l’a amené à s’interroger plus globalement sur ce qu’est devenue notre alimentation du XXIe siècle. « Trouvez-vous normal que l’industrie nous impose de choisir entre des produits santé, des produits gourmands, des produits bio ou des produits locaux ? Pourquoi un produit ne pourrait-il pas être tout cela à la fois : sain, équilibré, savoureux, 100% Bio et made in France ? » questionne-t-il.

Parce que nos besoins nutritionnels évoluent tout au long de notre vie, Biofuture commercialise dès 2014 sous sa marque Quintesens, en collaboration avec des experts santé, les premiers mélanges d’huiles adaptés à nos besoins nutritionnels spécifiques selon notre âge.

Un vrai contrat de confiance

Au travers de sa marque, Sébastien Loctin propose donc un véritable contrat de confiance aux consommateurs, car dit-il « nourrir les gens, c’est une vraie responsabilité que de trop nombreuses marques industrielles ont oublié ». Et d’ajouter : « Quand on fabrique des produits alimentaires, on n’a pas le droit d’en séparer les quatre vertus essentielles : naturel (le plus bio possible), nutritif (riche en nutriments bons pour la santé), gourmand (pour se régaler et se faire plaisir), local (par des producteurs locaux français) ».

Revisiter les produits du quotidien

Après le succès en magasins bio et sur internet de ses huiles, vinaigrettes et assaisonnements, le créateur a décidé d’aller encore plus loin en revisitant les classiques, c’est-à-dire des produits du quotidien que nous avons tous dans nos cuisines. « Arrêtons cette surenchère dans nos placards de produits qui ne servent à rien et qui sont mauvais pour notre santé, redécouvrons le plaisir de n’avoir que les meilleurs et les plus sains ! » clame-t-il. D’où son idée géniale de s’attaquer à un produit « culte » de la « junk food » américaine : le ketchup.

Un ketchup bio made in France

Quintesens a donc sorti en 2018 son « Incroyable Ketchup », le premier ketchup bio made in France qui associe de véritables tomates de Marmande (41%) à une sélection rigoureuse de légumes bio cultivés en France (38%). En plus, ces légumes naturellement sucrés (betteraves, carottes, oignons…) permettent de réduire de 75% la quantité de sucre de canne bio ajouté.

Il aura fallu pas moins de 15 mois et 48 recettes pour concevoir, sans le moindre additif ni édulcorant, un ketchup bio et vegan, vraiment sain, qui conserve une texture généreuse et le goût authentique de la tomate et des épices. Faites le test avec vos enfants et vous verrez qu’ils ne vous demanderont plus la version américaine pour manger du ketchup avec leurs pâtes !

La recette de la croissance

Preuve que la recette de Sébastien Loctin fonctionne à merveilles, la start-up de 6 salariés (certifiée « Bio entreprise durable ») a remporté pas moins de 21 trophées depuis sa création et affiche aujourd’hui 2,4 millions d’euros de CA, en progression de 35% cette année, avec seulement dix produits vendus spécifiquement en magasins bio (1500 en France et en Belgique) et en circuit bio sur internet. A travers nos choix alimentaires, un nouveau monde est en marche : éthique, solidaire, responsable, durable, respectueux des hommes et de la planète. Force est de constater que Sébastien Loctin en est l’un des valeureux initiateurs. Ça va marcher.

J.B.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Tapez votre commentaire
Entrez votre nom ici