L’épisode 3 de l’émission “Qui veut être mon associé” est venu confirmer une belle dynamique avec de très bons chiffres au niveau des audiences puisqu’il a rassemblé 1.9M de téléspectateurs avec des pointes à plus de 2 millions. Preuve d’une réelle attente du public à laquelle répond ce programme atypique et attachant.

Au menu : La french baguette d’Eva Broussou, Uncle J porté par Mohamed Camara et Thirin Ariaratnam, BioDemain créée en 2018 par Maxime et Stéphane, Na & Ja par Rebecca et Carla, et enfin Marie et Enguerrand pour Puissante.

La French Baguette propose un kit Do It Yourself (oui, le fameux DIY) pour expédier et/ou faire chez soi un souvenir gastronomique emblématique de notre pays, la baguette.

Une idée qui a fait mouche auprès des investisseurs mais avec des visions un peu différentes. Jean-Pierre Nadir aurait par exemple visé l’excellence et la réalisation de la meilleure baguette possible, alors que d’autres investisseurs envisageaient déjà de décliner le concept à travers par exemple une version pizza.

C’est finalement une association inédite entre Delphine André et Anthony Bourbon qui a emporté le morceau pour 200 000 € et 34% du capital.

Espérons que, comme en cuisine, l’alchimie sera présente entre ces deux investisseurs aux tempéraments opposés !

Ce fût un peu moins réussi pour Uncle J porté par les sympathiques Mohamed Camara et Thirin Ariaratnam. Présentation un peu hésitante et brouillonne, valorisation énorme, le projet a semblé nébuleux alors que l’innovation est là. Uncle J propose en effet une martketplace orientée sneakers avec des chaussures entièrement reconditionnée à neuf.

On peut donc penser que le projet est appelé à prendre son envol pour peu que cela soit rapide.

Sujet sociétal et dans l’air du temps avec BioDemain qui propose d’aider les agriculteurs dans leur conversion biologique en proposant à la vente des produits qui ne sont plus conventionnels mais pas encore labélisés Bio. Une belle initiative pour faciliter la conversion écologique !

Un beau projet donc, mais un modèle économique qui a pu sembler peu pertinent à des investisseurs chevronnés et habitués à des business model plus « classiques ».

Néanmoins, l’accord a finalement eu lieu et avec Anthony Bourbon à bord, nul doute que cela va dépoter sévère !

Na & Ja, présenté par les deux amies Rébecca et Clara, propose des box cadeaux à destination de nos aînés. Il est vrai qu’en cette période anxiogène, le maintien du lien social est apparu comme une réponse à la crise sanitaire.

Mais ce qui est aussi apparu à l’examen du projet, c’est la faiblesse des marges et la nécessité de travailler sur la valeur ajoutée. Pensez-y !

Heureusement le potentiel du projet et l’enthousiasme des jeunes femmes ont finalement convaincu Sophie Méchaly de les aider à hauteur de 30 000 € pour 5%.

Enfin, la soirée s’est achevée par la présentation de Puissante par Marie et Enguerrand qui ont présenté un vibromasseur pour clitoris et à double stimulation. Un objet innovant donc, et quelque peu atypique, qui n’a pas manqué de provoquer quelques rires parmi les jurés.

Une réaction humaine et plus humoristique qu’autre chose mais qui a beaucoup fait réagir les internautes. Au-delà des rires, n’oublions pas comme l’a un peu souligné Anthnoy Bourbon que le sujet est aussi philosophique, entre sexualité, appropriation du corps et sexualité féminine.

Néanmoins, malgré le succès massif obtenu précédemment lors du crowdfunding sur Ulule, le projet n’a pas convaincu le jury.

De beaux projets, des profils atypiques  mais au final, une même envie les anime, celle qui anime aussi Entreprendre 😉

LAISSER UN COMMENTAIRE

Tapez votre commentaire
Entrez votre nom ici

1 × 5 =