Photo Raphael Lafargue/ABACAPRESS.COM

L’entreprise a disparu en octobre 2022, mais la reprise du nom semble intéresser de nombreux groupes, à commencer par Karine Renouil-Tiberghien, PDG des Manufactures de Layette.

Karine Renouil-Tiberghien a déjà refait vivre trois sociétés de maille en sept ans et ne compte pas s’arrêter là ! 

Elle ne cache pas son ambition de racheter la marque Camaïeu pour en faire une marque 100% made in France. Elle est déjà à la tête, avec son associé, Arnaud de Belabre de la Manufacture de Layette et Tricots, une entreprise, installée à Pau, reprise en 2015, au bord de la faillite. Mais l’histoire ne s’arrête pas là. Trois ans plus tard, en 2018 elle rachète une autre entreprise en difficulté, Jean Ruiz, société spécialisée dans le ramaillage, une activité en parfaite harmonie avec La Manufacture de Layette.

Dernièrement, en 2020, elle s’attaque à Marcoux Lafay, une société spécialisée cette fois dans les chaussettes pour pneus ainsi que la fabrication de bas de contention. Ses trois entreprises se portent désormais très bien, passant de 1 à 8 millions de chiffre d’affaires en sept ans.

Le contexte semble donc favorable à une reprise de cette marque célèbre, Camaïeu, et de son fichier clients, qui sera mise en vente le 7 décembre (la marque uniquement, pas les stocks qui sont déjà partis chez le soldeur Noz) dans la salle des ventes de Mercier et Cie à Vendeville dans le département du Nord.

Le prix de la marque est estimé à 2 millions d’euros.

La Manufacture de Layette n’est pas seule sur les rangs, d’autres enseignes songent aussi à l’acquérir, on pense notamment à Annick Jehanne de FashionGreenHub, mais le nom Camaïeu plaît aussi beaucoup aux entreprises de mode, Beaumanoir (Morgan, Carol), qui vient d’acquérir Sarenza ou encore SMCP (propriétaire de Maje, Sandro et Claudie Pierlot) sans oublier les champions du e-commerce, Showroomprivé ou Veepee. La bataille va être serrée, La Manufacture de Layette possède de solides arguments, à commencer par la nogentaise Karine Renouil-Tiberghien, qui jusqu’à présent à toujours réussi ce qu’elle entreprenait. Réponse, le 7 décembre.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Tapez votre commentaire
Entrez votre nom ici

14 − 13 =