Diplômé de l’École Nationale Supérieure d’Architecture et de Paysage de Bordeaux, Arthur Delrieu crée Pousse en 2013 à Paris, puis à Lyon, avant de lancer sa boutique en ligne, de dupliquer une 3e agence à Bordeaux, et d’ajouter le BtoB au BtoC, en espérant rapidement mailler le territoire.

La végétalisation est tendance, à tel point que des agences comme Pousse fleurissent partout en France sur le secteur de la création végétale. l faut dire que le secteur a de quoi séduire tout un chacun. Lorsque l’on examine la mission que s’est donnée Pousse, « l’agence végétale 360° », on peut être tenté d’envoyer une candidature spontanée : « Reconnecter le citadin à la nature dans tous ses lieux de vie ». Surtout si l’on est paysagiste, scénographe ou designer afin de postuler.

C’est en 2013 qu’Arthur Delrieu pense qu’il est temps d’apporter sa touche dans la vie de citadins totalement débordés et stressés par la capitale ou les grandes villes en général. Son offre de végétalisation concerne tous les lieux de vie, bureaux comme hôtels ou intérieurs personnels, sans oublier les grandes occasions tels que mariages ou tournages. Du travail sur-mesure qui va de la création à l’entretien, complété par une offre en ligne. L’e-shop de Pousse propose une gamme allant de la plante « increvable » à la plante « dépolluante » sans oublier le sapin de Noël écoresponsable et une proposition de service de location de plantes.

Marier le végétal au design

Arthur Delrieu a poursuivi sur la route qu’il s’était tracée. Diplômé de l’École Nationale Supérieure d’Architecture et de Paysage de Bordeaux, il travaille pendant trois ans dans cette voie avant de créer sa propre entreprise en 2013, Paris Pousse (qui devient Pousse en 2021). Il est convaincu que le mariage du végétal et du design permet une vie meilleure, participe au bien-être quotidien, et apprécie construire son offre sur des éléments assez épurés. Parisien attiré par la décoration et le design, il n’a pas oublié les bienfaits de la nature. Il se rend d’ailleurs régulièrement en Auvergne, région d’origine de ses parents et a pour rêve de transporter un peu de cette nature apaisante dans les intérieurs privés et professionnels des citadins.

Un concept peaufiné depuis 2013

Le concept a largement évolué par rapport à celui des débuts, notamment en termes de cible. Arthur Delrieu a commencé par des services classiques d’aménagement ou entretien de jardins et terrasses avant de voir plus loin. Il commence par travailler seul avant d’embaucher un premier salarié. C’est en proposant des sapins de Noël à son entourage il y a cinq ans qu’il s’aperçoit qu’une clientèle existe qui souhaiterait recevoir des offres végétales tout au long de l’année. A cette époque, il achète ses sapins à Rungis et les livrent à ses clients qui peu à peu lui demandent s’il ne propose pas ce service d’achat et livraison pour d’autres plantes.

La boutique en ligne est née à ce moment-là. Arthur Delrieu investit 3000 euros pour créer son activité de e-commerce qui permet de sélectionner des plantes et des pots design livrés à domicile. En bref, si vous repérez une plante en pot qui vous plaît, l’achat devient possible sans avoir à vous déplacer en jardinerie, porter un sac de terreau et un pot encombrant.

Le digital au service du végétal

Nouvelle étape avec l’embauche de Sarah Delaval qui lance la partie événementielle, permettant ainsi de s’ouvrir à une nouvelle clientèle professionnelle. Spécialiste des métiers de l’internet et des systèmes d’information, Sarah Delaval a travaillé en France et au Brésil dans le monde du marketing digital avant de rejoindre Pousse, il y un peu plus de cinq ans. D’abord chargée de la communication, des partenariats et de l’événementiel, elle est depuis le début de l’année la directrice adjointe de l’entreprise.

Passionnée par les plantes, l’architecture et la décoration, sa couleur préférée est… le vert bien entendu. Une partenaire toute trouvée pour Pousse. Elle a pleinement participé au virage stratégique de l’entreprise qui consacre aujourd’hui la majorité de son activité, à hauteur de 80%, à la clientèle professionnelle en B2B.

Du superflu qui devient nécessaire

Acheter des plantes ne fait généralement pas partie des priorités. Mais si on peut le faire à distance, cela devient soudainement une opportunité à saisir. Le végétal apaise, joue sur le moral, on en arrive même à parler à ses plantes préférées, des bienfaits largement reconnus, sans même parler de dépollution et autres attributs dont disposent les plantes. Dans le monde professionnel, il en va de même. Les chefs d’entreprise pensent bien rarement à construire un décor agréable pour le travail de leurs employés. Ce sont parfois ces derniers qui ramènent un pot pour agrémenter la pièce. Or, faire ce simple effort participe au bien-être général.

Les grandes marques l’ont bien compris en mettant en scène leurs créations parfois dans des univers de jungle et d’exotisme qui permettent de commencer à rêver. Sans oublier qu’acheter une plante sans emballage constitue un acte écologique et durable. Et puis, comment résister à La bande à Fernande, Melchior, Alejandro ou Simone ? Car oui, ce sont les noms donnés par Pousse aux plantes proposées dans son catalogue.

Un concept qui trouve son public

La vente s’accompagne de fiches d’entretien, et un chat en ligne est disponible si un problème apparaît, permettant à ceux qui n’ont pas la main verte de se lancer. A Bordeaux, depuis l’an dernier, Pousse peut compter sur Romain Lacoste, architecte paysagiste qui a notamment réalisé l’univers végétal du restaurant Ciao A Tutti ainsi que de nombreux jardins, car c’est lui qui dirigera cette antenne.

Des projets ambitieux

L’ambition est claire : multiplier le chiffre d’affaires de 2021, 1 million d’euros, par deux cette année et par cinq en 2025 par rapport à l’an dernier. Ensuite, il sera temps de voir s’il convient de procéder à une levée de fonds, une nouvelle expérience pour cette entreprise qui n’a jamais eu recours à ce type de financement. Après Paris, Lyon et à présent Bordeaux, Pousse a l’intention d’investir d’autres grandes villes françaises. Par ailleurs, les Jeux Olympiques de 2024 vont représenter une opportunité supplémentaire pour l’entreprise en termes de location événementielle. 20 personnes travaillent aujourd’hui au total dans l’entreprise. Pousse, authentique jeune pousse d’un nouveau créneau qu’elle a contribué à susciter.

A.F.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Tapez votre commentaire
Entrez votre nom ici

un × 4 =