Je m'abonne

Pierre-Edouard Stérin : « Je n’ai pas de yacht ou de jet et je n’ai pas envie d’en avoir »

De Smartbox, qu’il a fondé en 2003, à La Fourchette, qu’il a racheté puis revendu 110 millions d’euros, Pierre-Edouard Stérin a connu quelques succès mémorables. Mais à 44 ans, le premier business angel français, fondateur du fonds d'investissement Otium, aime aussi parler de ses échecs. Entretien avec un entrepreneur qui se trouve incompétent pour diriger sa propre société et rêve de « devenir un saint ». Garanti sans langue de bois.

Entreprendre - Pierre-Edouard Stérin : « Je n’ai pas de yacht ou de jet et je n’ai pas envie d’en avoir »

De Smartbox, qu’il a fondé en 2003, à La Fourchette, qu’il a racheté puis revendu 110 millions d’euros, Pierre-Edouard Stérin a connu quelques succès mémorables. Mais à 44 ans, le premier business angel français, fondateur du fonds d'investissement Otium, aime aussi parler de ses échecs. Entretien avec un entrepreneur qui se trouve incompétent pour diriger sa propre société et rêve de « devenir un saint ». Garanti sans langue de bois . . .


Vous aimez ? Partagez !


Entreprendre est un média indépendant. Soutenez-nous en nous ajoutant à vos favoris Google Actualités :

Offre spéciale Entreprendre

15% de réduction sur votre abonnement

Découvrez nos formules d'abonnement en version Papier & Digital pour retrouver le meilleur d'Entreprendre :

Le premier magazine des entrepreneurs depuis 1984

Une rédaction indépendante

Les secrets de réussite des meilleurs entrepreneurs

Profitez de cette offre exclusive

Je m'abonne