50% des salariés confessent perdre  plus d’une heure par jour dans des activités tel que le surf sur Internet ou les réseaux sociaux, mais aussi les réunions, les mails sans intérêts ou les interruptions des collègues.

Pour Pascal Colin, directeur chez DocuSing (solution de signature électronique légale et sécurisée), tout est question d’organisation et de stratégie : «Il semble illusoire d’espérer une disparition des interruptions habituelles qui ponctuent nos journées de travail.

Un café à prendre ? Un commentaire sur les réseaux sociaux ? Un peu de shopping online ? Ces tentations existeront toujours… Il faut maintenant s’adapter et optimiser notre productivité. Une des solutions envisageables est l’automation, qui permet gagner un temps précieux». Va-t-on enfin retrouver la technologie dans les statistiques de productivité ?

LAISSER UN COMMENTAIRE

Tapez votre commentaire
Entrez votre nom ici