Depuis 2009, les investissements sont à plus de 60% orientés vers des entreprises du secteur des biotechnologies et du numérique. Explication d’Olivier Millet, président de l’AFIC (Association Française des Investisseurs pour la Croissance)

Quelle est la situation du capital innovation en France ?

Olivier Millet :

La France est le 1er marché du capital-innovation en Europe avec 758 M€ investis en 2015 dans 499 start-up par les 113 sociétés de capital-innovation membres de l’AFIC.

La France se classe ainsi devant l’Allemagne (720 M€ investis en 2015) et le Royaume-Uni (610 M€). Au 1er semestre 2016, plus de 500 M€ ont déjà été investis dans 359 entreprises françaises.

Qui sont les investisseurs en innovation ?

OM :

Le capital-innovation français est un écosystème dynamique, riche d’une grande diversité. Les fonds propres investis dans ces entreprises viennent en majorité de personnes physiques et family offices, et des entités du secteur public qui représentent respectivement 40% et 22% des capitaux levés par les professionnels du capital-innovation français entre 2006 et le 1er semestre 2016. À noter que les industriels, avec 6% des capitaux levés, commencent à avoir un impact sur l’écosystème.

Au terme de la période d’investissement, entre 2006 et le 1er semestre 2016, 34% des entreprises ont été cédées à des industriels, et 20% ont fait l’objet de cession de titres après introduction en Bourse.

Comment expliquer ce succès français ?

OM :

La France dispose de nombreux talents : des ingénieurs de très bon niveau, de grands groupes industriels et de services qui doivent adopter des technologies de rupture pour rester compétitifs, un État puissant qui peut stimuler la recherche et l’innovation pour accélérer la performance de ses services.

Le capital-innovation aide cette nouvelle économie à émerger et lui apporte les capitaux propres indispensables à cette prise de risque entrepreneuriale dans laquelle les Français se situent aux avants-postes en Europe. On constate une amélioration de la performance du capital-innovation comme classe d’actifs.

Sur une période de 10 ans à fin 2015, la performance nette annuelle est de 2,6%, contre 2,1% à fin 2014. La performance nette annuelle à fin 2015 est en forte augmentation sur des horizons plus courts : 5,7% sur 5 ans (contre 3,1% à fin 2014), et 8,5% sur 3 ans (contre 5,6% à fin 2014).

LAISSER UN COMMENTAIRE

Tapez votre commentaire
Entrez votre nom ici