Je m'abonne

Ni objective, ni impartiale : où va notre justice pénale ?

Eric Dupond-Moretti (Photo David Niviere/ABACAPRESS.COM)

Par Gérald PANDELON, avocat et universitaire

La justice pénale fonctionne, en France, de façon paradoxale. Elle est volontiers laxiste lorsqu'il s'agit de mineurs délinquants multi-récidivistes et peut s'avérer en revanche particulièrement sévère à l'encontre d'un élu dont le casier judiciaire ne porterait trace d'aucune condamnation ; elle est clémente lorsque des policiers se font agresser voire, en raison de l'idéologie politique de certains magistrats, presque plus indulgente à l'endroit . . .


Vous aimez ? Partagez !


Entreprendre est un média indépendant. Soutenez-nous en nous ajoutant à vos favoris Google Actualités :

Offre spéciale Entreprendre

15% de réduction sur votre abonnement

Découvrez nos formules d'abonnement en version Papier & Digital pour retrouver le meilleur d'Entreprendre :

Le premier magazine des entrepreneurs depuis 1984

Une rédaction indépendante

Les secrets de réussite des meilleurs entrepreneurs

Profitez de cette offre exclusive

Je m'abonne