My Little Cognac

Concept unique dans le monde des spiritueux, My Little Cognac permet d’adopter des pieds de Cognac et de suivre toutes les étapes de fabrication de ses propres bouteilles en direct de la propriété au Château de Villars à Mérignac.

Cette toute jeune start-up est l’histoire d’une rencontre entre la tradition et le digital : celle d’Alexandre de Laurière, vigneron de père en fils et propriétaire du Château de Villars, et Thomas Ly, 38 ans, ancien directeur marketing de plusieurs start-ups, à l’origine de cette idée. Déjà célèbre, la maison Cognac de Laurière est une aventure entrepreneuriale familiale sur plusieurs générations, spécialiste de l’eau-de-vie florale qui avec le temps révèle des Cognacs élégants, très appréciés des amateurs.

Une démarche commerciale innovante

Ensemble, Thomas Ly et Alexandre de Laurière, ont eu envie de développer le Cognac autrement, avec une démarche pédagogique qui participe à l’économie circulaire et locale. My Little Cognac propose en effet à ses adhérents et clients d’adopter des pieds de vigne et de suivre en ligne toutes les étapes de fabrication de leurs propres bouteilles. C’est un concept pédagogique, qui permet aux amateurs de Cognac de participer de près à la production de leur spiritueux préféré, depuis la culture de la vigne jusqu’à la distillation et au vieillissement.

A l’issue de la fabrication et du vieillissement, chaque membre obtient son propre cognac, en bouteille qui portera son nom sur l’étiquette, ou en fût personnalisé, dont il aura pu suivre toute la production et découvrir chaque étape de fabrication.

Des bouteilles personnalisées

My Little Cognac valorise l’économie circulaire et locale en garantissant une culture responsable et respectueuse de l’environnement, tout en limitant les intervenants : le produit passe directement du viticulteur au consommateur.

La start-up propose une nouvelle façon de consommer, basée sur une approche pédagogique qui permet aux membres de s’approprier le produit et d‘apprendre tous les secrets de sa fabrication, au lieu d’acheter une bouteille anonyme dans les rayons d’un supermarché. Une idée géniale qui digitalise un produit noble de notre viticulture ancestrale et lui donne un sacré coup de jeune !

E. S.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Tapez votre commentaire
Entrez votre nom ici