Musique : l’appli edjing, une réussite Made in France

L’application mobile edjing, qui transforme smartphones et tablettes en platines DJs, est une superbe réussite «made in France».

Avec près de 15 millions de téléchargements dans 182 pays en 2 ans, l’application mobile edjing, qui transforme smartphones et tablettes en platines DJs, est une belle réussite «made in France».

Lancée en février 2012, edjing suscite un engouement immédiat, avec 1 million de téléchargements en 3 mois. L’application développée par trois étudiants en ingénierie a pourtant failli ne jamais donner naissance à une entreprise, faute de financement. Alors que son modèle économique freemium lui vaut d’être sollicitée par des propositions alléchantes de l’étranger.

Mais, comme l’explique Jean-Baptiste Hironde, CEO d’edjing : «Nous sommes français et nous sommes fiers de participer au rayonnement de l’industrie numérique française dans le monde». Après avoir envisagé, à contrecoeur, de s’installer dans la Silicon Valley, les trois fondateurs parviennent finalement à se lancer, avec succès.

Developpement à l’international

Distinguée à de nombreuses reprises, collaborant régulièrement avec les géants de l’industrie numérique (Microsoft, Intel, Google), la jeune start-up a récemment levé 2,5 $M (1,8 M€) auprès du fonds Entrepreneur Venture, avec la participation du cofondateur de Deezer, Daniel Marhely. 2014 s’annonce bien, l’entreprise envisageant de doubler ses effectifs et de se développer à l’international.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Tapez votre commentaire
Entrez votre nom ici

vingt − 19 =