L’application mobile edjing, qui transforme smartphones et tablettes en platines DJs, est une superbe réussite «made in France».

Avec près de 15 millions de téléchargements dans 182 pays en 2 ans, l’application mobile edjing, qui transforme smartphones et tablettes en platines DJs, est une belle réussite «made in France».

Lancée en février 2012, edjing suscite un engouement immédiat, avec 1 million de téléchargements en 3 mois. L’application développée par trois étudiants en ingénierie a pourtant failli ne jamais donner naissance à une entreprise, faute de financement. Alors que son modèle économique freemium lui vaut d’être sollicitée par des propositions alléchantes de l’étranger.

Mais, comme l’explique Jean-Baptiste Hironde, CEO d’edjing : «Nous sommes français et nous sommes fiers de participer au rayonnement de l’industrie numérique française dans le monde». Après avoir envisagé, à contrecoeur, de s’installer dans la Silicon Valley, les trois fondateurs parviennent finalement à se lancer, avec succès.

Developpement à l’international

Distinguée à de nombreuses reprises, collaborant régulièrement avec les géants de l’industrie numérique (Microsoft, Intel, Google), la jeune start-up a récemment levé 2,5 $M (1,8 M€) auprès du fonds Entrepreneur Venture, avec la participation du cofondateur de Deezer, Daniel Marhely. 2014 s’annonce bien, l’entreprise envisageant de doubler ses effectifs et de se développer à l’international.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Tapez votre commentaire
Entrez votre nom ici