La société grenobloise est l’un des leaders de l’imagerie spectrométrique par rayons X.

Une technologie connue du grand public puisque c’est elle qui permet aux services de sécurité des aéroports de détecter les explosifs lors du contrôle des bagages, «avec une forte réduction du taux d’erreur par rapport aux détecteurs à rayons X actuellement utilisés» comme le précise Jacques Doremus, président du directoire et fondateur de cette spin-off de Thales créée en 2010.

L’entreprise, qui a réalisé un CA de 1,6 M€ en 2016 et prévoit 7 M€ en 2017, devrait exploser (sans jeu de mot) en 2018, puisqu’elle vient de signer un contrat pour l’équipement de tous les aéroports américains. Un gros marché qui nécessite des moyens importants. MultiX a donc levé 3,5 M€, auprès d’Omnes Capital et H3C, qui rejoignent les investisseurs historiques, dont Thales Corporate Ventures, CEA Investissement et ACE Management.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Tapez votre commentaire
Entrez votre nom ici