L’aide à l’embauche du premier salarié, créée en 2015, a  été assouplie et prolongée.

Cette aide était jusqu’à présent ouverte aux entreprises embauchant leur premier salarié en CDI ou CDD de plus de 12 mois entre le 9 juin 2015 et le 8 juin 2016.

Depuis le 26 janvier, elle est ouverte pour les CDD d’au moins 6 mois et s’applique jusqu’au 31 décembre 2016. Les contrats de professionnalisation d’au moins 6 mois peuvent ouvrir droit au versement de l’aide. Autre changement : le délai pour transmettre l’attestation de présence trimestrielle est désormais de 6 mois après l’échéance au lieu de 3.

À savoir :

si l’aide n’est pas versée en raison d’une absence non rémunérée du salarié, l’aide peut être versée pour les périodes d’activité du salarié jusqu’au 31 décembre 2019 inclus, sur la base des attestations de l’employeur justifiant la présence du salarié.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Tapez votre commentaire
Entrez votre nom ici