Et si on apprenait à notre cerveau à se relaxer ? C’est ce que propose la startup myBrain avec Melomind, un casque audio couplé à une application mobile capable de mesurer les ondes cérébrales afin d’analyser son état de relaxation, codéveloppé avec l’Institut du cerveau et de la moelle épinière (ICM) de Paris, l’un des laboratoires les plus prestigieux en neurosciences.

À chaque utilisation de Melomind, l’utilisateur augmente ainsi sa capacité à se relaxer via des mécanismes de neuroplasticité. La solution connectée utilise la technologie de l’électroencéphalogramme (EEG) pour calculer le niveau de relaxation cérébral de l’utilisateur, puis l’aide à se détendre grâce à des programmes d’entraînement audio interactifs basés sur une analyse en temps réel. Plus l’entraînement est régulier, plus les bénéfices de la relaxation se ressentent.

Une commercialisation prévue en 2017

Tout comme l’apprentissage de la musique ou du sport, à force d’entraînement, cet effet peut perdurer au-delà de l’utilisation du casque lui-même. Yohan Attal, 35 ans, docteur expert en imagerie cérébrale, et Thibaud Dumas, 31 ans, docteur spécialiste des neurosciences cognitives, ont cofondé myBrain Technologies en 2014 avec Julien Fiszman, 27 ans, expert en management des technologies.

«Notre objectif est de créer des solutions qui améliorent significativement notre bien-être grâce aux avancées des neurosciences et des neurotechnologies. C’est ce que fait Melomind. Notre vie est parfois angoissante, mais Melomind offre aux utilisateurs les outils technologiques nécessaires pour qu’ils apprennent à gérer leur niveau de stress, améliorer leur santé et leur quotidien», explique Yohan Attal. En avril dernier, la jeune pousse parisienne a lancé une campagne de financement participatif sur Kickstarter (réunissant 170.000 €) pour couvrir les coûts d’industrialisation et développer des fonctionnalités clés supplémentaires. Le casque devrait être commercialisé dès 2017 à 390 €.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Tapez votre commentaire
Entrez votre nom ici