Le Château de Malromé à Saint-André-du-Bois, entre Cadillac et La Réole, a été racheté par le groupe franco-asiatique de Kim Huynh et ses deux filles, Mélanie et Amélie. L’ancienne demeure familiale de Toulouse-Lautrec devenue le siège de plusieurs business florissants connaît ainsi une nouvelle vie en Gironde.

Kim Huynh a découvert la France à 16 ans. Certains rêvent de châteaux en Espagne, le jeune homme rêvait quant à lui de son château en France, symbole de son intérêt pour l’histoire, mais aussi pour les produits français, dont le vin. Ayant l’esprit d’entreprise, le jeune Kim crée une activité d’importation de produits asiatiques en France. Les années passant, son intérêt pour les savoir-faire français le pousse à inverser sa stratégie en créant un flux inverse : il exportera des produits français, tels que vins (notamment bordelais), spiritueux, parfums et cosmétiques vers la zone Asie-Pacifique.

Une double culture franco-asiatique

Marié à une Française, ses deux filles sont élevées en France dans une double culture, et dans le goût pour le luxe et les traditions françaises, mais elles font aussi preuve d’une belle appétence pour la création d’entreprise et la solidarité familiale. Après son divorce, Kim Huynh repart à Hong Kong afin de poursuivre le développement de ses affaires, sans pour autant oublier son amour pour la France. Sa fille cadette Amélie l’assiste à sourcer les produits à destination de clients étrangers.

Deux sœurs à l’unisson

S’il est un élément fort dans le groupe, c’est la proximité des deux sœurs Huynh, au sens presque gémellaire dans leur mode de fonctionnement actuel, bien qu’elles aient deux ans d’écart. Toutes deux ont cependant tracé leur propre chemin avant de se retrouver unies notamment par l’aventure du Château de Malromé, projet de cœur cher à leur père.

Mélanie, apôtre de la beauté globale

L’aînée des deux sœurs a aujourd’hui 43 ans. Cette pro de la mode a passé dix ans chez Vogue Paris à voyager dans le monde entier. Consultante styliste pour des designers connus, cette passionnée de yoga a adopté depuis des années un style de vie sain. Elle a mené le chantier de Malromé en collaboration avec sa sœur, mais a aussi pris le temps de trouver sa voie en lançant la marque Holidermie, qui propose des cosmétiques, des compléments alimentaires à base des pépins de raisin de Malromé, ainsi qu’un protocole de soins du visage à pratiquer au quotidien.

Pour créer ses produits, Mélanie Huynh a su s’entourer de professionnels réputés tels que Jérôme Paris, chirurgien spécialiste du visage, Isabelle Herbreteau, ex-présidente monde de Clarins, le parfumeur Francis Kurkdjian et bien d’autres experts. Ils l’ont assisté pour élaborer une offre qui allie nutrition, produits cosmétiques et exercices de tonification du visage pour un meilleur résultat. Du made in France bien entendu, sans molécules toxiques et une méthode complétée par des exercices vidéo pour les clientes. L’offre a été créée au cours d’un long processus de trois années. Holidermie repose sur un nouveau concept global ; la créatrice étant certaine qu’il est très difficile pour les femmes qui prennent des compléments alimentaires de temps à autre de véritablement en jauger l’efficacité réelle.

Amélie, une passion pour la joaillerie

Amélie, de deux ans la cadette de Mélanie, a travaillé chez Chaumet pendant huit ans avant d’entrer dans le groupe paternel où elle gère l’identité visuelle des marques et où elle travaille sur les propositions de produits vendus à l’étranger. Elle a également exprimé sa propre fibre entrepreneuriale en lançant Statement Paris, sa marque de bijoux. De la « joaillerie armure » comme elle la qualifie, présente dans sa première boutique parisienne, des bijoux futuristes qui mêlent argent et diamants naturels. La créatrice a délibérément choisi un style dit Décopunk, héritier de l’Art Déco. Sa créativité s’exprime également dans la femme ambassadrice de la marque, Alyh. Une représentation digitale de la féminité puissante, pour des femmes qui n’hésitent pas à s’acheter elles-mêmes leurs propres bijoux si l’envie leur en prend.

Æra Nova, symbole d’une nouvelle ère

La nouvelle génération ayant entamé une nouvelle étape, il fallait également trouver un nom qui reflète mieux l’esprit du groupe. Le message est clair avec son nouveau nom « Æra Nova », puisque c’est une nouvelle ère qui s’ouvre pour ce groupe qui recouvre toutes les activités du père et de ses filles. Amélie en est la présidente, sa sœur directrice générale, et c’est le château de Malromé qui a permis aux deux sœurs de travailler ensemble régulièrement pendant les trois ans du chantier.

Renaissance du château de Malromé

L’achat et la renaissance de la demeure familiale de la mère de Toulouse-Lautrec est en quelque sorte l’hommage des filles pour leur père. Ouvert au public, il multiplie les activités et les projets 2021 sont en couveuse. L’intention est d’aller plus loin sur la dimension bien-être, avec des retraites de yoga entre autres, sans oublier l’énorme projet viticole, en phase de transition pour passer de l’agriculture raisonnée au biologique. Le château de Malromé est également ouvert au public pour des visites qui rencontrent un franc succès, pour le côté historique, mais aussi pour l’espace d’exposition dédié à l’art contemporain français et asiatique, ou les dégustations et ventes de vins d’un domaine de 43 hectares en appellation bordeaux et bordeaux supérieur.

L’entrepreneuriat au féminin

Autant dire que cela signifie des investissements importants, particulièrement lors d’une année 2020 compliquée où les boutiques récemment ouvertes pour les parfums ou les bijoux ont déjà dû fermer pour un temps. Ce groupe encore très discret se distingue par son caractère féminin. La direction et une grande partie de l’encadrement sont effectivement constituées de femmes, avec des valeurs que l’on retrouve dans l’offre : recherche de bien-être et de bien vivre, un peu à l’instar de certaines start-ups dans leurs débuts. En dépit des difficultés, 2020 restera pour la famille Huynh celle de la création du groupe Æra Nova, qui officialise l’association des activités des deux créatrices Amélie et Mélanie.

V.D.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Tapez votre commentaire
Entrez votre nom ici

1 × 1 =