Avec un chiffre d’affaires qui stagne, l’industriel et fabricant dromois spécialiste de la pâte fraîche maintient ses projets.

« Le marché des pâtes farcies affiche une croissance de 5 % par an, nous voulons aller encore plus vite », détaille Guillaume Blanloeil, président de Saint Jean. En investissant près de 50 millions d’euros, Saint-Jean agrandit son site de production basé à Romans-sur-Isère. Résultat, la PME iséroise va plus que doubler ses capacités de production.

Elle espère atteindre 15 000 tonnes de pâtes fraîches et farcies produites d’ici 2030 et grappiller des parts de marchés substantielles face aux deux leaders du secteur, Rana et Panzani. Saint-Jean qui a réalisé 81,5 millions d’euros de chiffre d’affaires en 2020 s’est fixé un objectif de 120 millions d’euros en 2030.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Tapez votre commentaire
Entrez votre nom ici

20 − 15 =