Alice et Jérôme Tourbier

Alice et Jérôme Tourbier ont de qui tenir. L’une est la sœur de Mathilde Thomas, l’entrepreneuse à succès de la marque de cosmétique phénomène Caudalie. L’autre, ex-analyste chez Accenture, est un manager hôtelier de qualité. Avec le rachat des Grandes Étapes Françaises, le couple frappe un grand coup dans le monde de l’hôtellerie hexagonale en rajoutant cinq nouveaux châteaux-hôtels et deux régions viticoles de renom à leur carnet d’adresse déjà bien fourni. Outre le fameux château d’Artigny, au sud de Tours, et le Choiseul à Amboise, les propriétaires des Sources de Cheverny récupèrent aussi le splendide château d’Isenbourg, en Alsace, près de Colmar.

Y aurait-il une explication génétique à l’esprit d’entreprise ? Non bien entendu, mais le fait est que l’environnement familial peut avoir une influence. Manifestement, cela est le cas dans la famille Cathiard dont la seconde fille Alice et son mari Jérôme Tourbier ont peaufiné un projet ambitieux.

Tout comme sa sœur ainée, Mathilde, Alice a suivi ses parents, passant des Alpes à l’embouchure de la Garonne. Elle y rencontre son futur mari à Sup de Co Bordeaux. Diplômés tous les deux en 1998, une opportunité se présente dès l’année suivante : le directeur de l’hôtel « Les Sources de Caudalie » quitte ses fonctions et le jeune couple est sollicité par les parents pour reprendre immédiatement le flambeau.

Rien de tel que d’être mis directement dans le bain, même si à eux deux ils ne totalisent que 42 ans. Beaucoup de travail et deux enfants plus tard, le rachat de l’affaire est finalisé et l’hôtel familial 4 étoiles devenu palace collectionne les récompenses. Meilleure Destination Hôtel & Spa, Meilleur site d’œnotourisme, Meilleur Small Luxury Hotels of the World, autant dire que les deux chefs d’entreprise sont satisfaits du résultat de leurs efforts. Loin de se reposer sur leurs lauriers, cela les incite à aller plus loin.

Dix ans après leurs débuts dans le secteur, ils reprennent les « Étangs de Corot », un 4 étoiles situé à Ville-d’Avray, à 7 kms de Paris qu’ils revendent en 2019. Dix ans de plus, et ce sont « Les Sources de Cheverny » qui viennent enrichir le groupe Sources Hôtels. Une nouvelle pépite en pleine région des châteaux de la Loire qui a nécessité un investissement de quelques 25 millions d’euros.

Le concept du voyage immobile

Le vin, l’œnologie sont des intérêts que partage le couple. Et c’est tant mieux, Les Sources de Caudalie se trouvent sur le domaine familial du cru Smith Haut-Lafitte. Alice et Jérôme Tourbier définissent leur ligne stratégique pour le développement du projet du groupe « Les Sources » et décident de capitaliser sur des lieux haut de gamme tant en termes d’hôtellerie que de restauration, disposant d’un spa et situés dans des régions viticoles. Une fois le lieu trouvé, ils appliquent leur concept du « Voyage Immobile ».

L’idée selon laquelle, contrairement au voyage qui conduit au bout du monde, l’offre des Sources à quelques encablures de chez soi permet d’oublier le stress, la vie urbaine, une pause privilégiée, mais non dénuée d’activités. « Une formule qui allie proximité et valeurs humaines » comme le spécifie Alice Tourbier.

Une organisation bien huilée

Pour que l’histoire se poursuive, encore faut-il être en phase en particulier sur les responsabilités. Au fil des années, le partage s’est fait. Alice dirige le côté commercial, marketing, communication sans oublier la très essentielle décoration des lieux. Jérôme quant à lui est responsable de la gestion et du développement. Mais les grandes décisions se font à deux.

Des projets plein la tête

Qu’on se le dise ! Les jeunes quadras ont décidé de mettre le turbo. Leur projet est à présent connu, il s’agit d’ouvrir des établissements de luxe sur le modèle des Sources de Caudalie dans chaque région viticole française. Une chance, la France est plutôt riche. Alsace, Champagne, Provence, Jura, Bourgogne… Chose dite, chose faite.

Les entrepreneurs revendent donc il y a trois ans « les Étangs de Corot » qui n’a plus sa place dans le concept et recherchent de nouvelles opportunités. La concrétisation a finalement eu lieu. Ils viennent de racheter les « Grandes Étapes Françaises », petit groupe hôtelier à vendre depuis plusieurs années dont les châteaux sont situés dans des territoires viticoles renommés, déjà marketés, et donc plus faciles à commercialiser.

Les Grandes Etapes, nouvelle aventure pour les Tourbier

Ce rachat va permettre de franchir un pas de géant. Ce sont en effet cinq nouveaux hôtels qui viennent s’ajouter au groupe Les Sources, situés en Alsace, Touraine, et Bourgogne, collant parfaitement au concept. Le Château d’Artigny (Tours), le Choiseul (Amboise), le Château de l’Île (Strasbourg), le Château d’Isenbourg (Colmar) et le Château de Gilly (Bourgogne). Autant dire que passer de 2 à 9 établissements permet de franchir une marche d’une belle hauteur.

Une nouvelle occasion pour Alice et Jérôme de mettre à l’épreuve les compétences acquises au sein d’un groupe qui reste très familial et pour lequel le savoir-être est considéré comme prioritaire. Le montant de l’investissement n’est pas connu, mais le groupe fonctionne comme la plu-part des entreprises familiales en autofinancement et emprunt bancaire.

L’expérience des Sources était reconnue par le monde de l’hôtellerie, mais cette récente acquisition place le groupe sur un autre segment de marché. Jérôme Tourbier considère que sa concurrence est plurielle, les sommes allouées au luxe éphémère d’une pause dans un de leurs hôtels sont comparables au budget de voyages exotiques « all inclusive » ou à l’achat d’une belle pièce de grande marque. L’avantage concurrentiel que travaille Les Sources est celui de l’émotion partagée, à la base d’une fidélisation que les 30-50 ans recherchent de plus en plus.

Pour l’instant, le groupe se développe sur des régions françaises où le couple peut rapidement intervenir. Mais l’envie est là, notamment ailleurs en Europe. Avec vingt ans d’expérience, Alice et Jérôme Tourbier se projettent pour la suite, avec la ferme volonté d’accompagner leurs clients le plus longtemps possible. Une aventure à suivre sur les prochaines années avec l’intégration de ces nouveaux lieux de prestige qui font l’honneur du tourisme et de l’art de vivre à la française. n A.F.

Anne Florin

LAISSER UN COMMENTAIRE

Tapez votre commentaire
Entrez votre nom ici

dix-huit + treize =