Le Prix Étienne Marcel 2022 récompense l’entrepreneuriat responsable et citoyen

La 10e édition du Prix Etienne Marcel s’est tenue alors que les attentes collectives et individuelles vis-à-vis du travail ont beaucoup évolué au cours de la crise sanitaire.

Covid oblige, les éditions 2020 et 2021 du Prix Etienne Marcel n’avaient pu se tenir. L’édition 2022 – la dixième – n’en était que plus attendue. A l’invitation de Bernard COHEN-HADAD, fondateur du Prix et président du think tank Etienne Marcel, un peu plus de 200 personnes se sont réunies au Sénat pour assister à la remise des prix décernés par le jury présidé par François PERRET, délégué général de Pacte PME.

Quatre entreprises et une personnalité

Créé en 2011, le Prix Etienne Marcel œuvre à la promotion de l’entrepreneuriat responsable et citoyen en France. Pour son fondateur Bernard COHEN-HADAD, “l’entreprise ne saurait en effet être durablement prospère dans une société et dans un monde qui ne le seraient pas aussi. Elle doit par conséquent être utile pour le plus grand nombre”. Au cours des précédentes éditions, le Prix Etienne Marcel a ainsi récompensé l’aide à l’emploi des jeunes, l’action en faveur de la diversité et de l’égalité des chances, la transmission et la reprise d’entreprise, l’aide à la formation, la sauvegarde de l’emploi par la mise en place d’un plan de formation, les actions en faveur de la participation et de l’intéressement des salariés, etc.

Cette année, Muller & Cie (Feuquières-en-Vimeu, département de la Somme) et Zeway (Paris) sont les deux lauréats du Prix Etienne Marcel 2022. Ces entreprises contribuent au verdissement de l’économie française. La première s’inscrit pleinement dans l’esprit de la loi “climat et résilience” issue des travaux de la Convention citoyenne pour le climat en se spécialisant dans le confort et la rénovation thermique des bâtiments. La seconde facilite la mobilité urbaine responsable en proposant la location de scooters électriques avec batteries amovibles. C’est d’autant plus opportun qu’entre en vigueur la réforme du stationnement à Paris et que l’un des freins à la généralisation du deux-roues électrique est précisément la recharge de la batterie.

La biscuiterie Handi-Gaspi (Vigneux-de-Bretagne, département de la Loire-Atlantique) a reçu le Prix Coup de Cœur du Jury. Fondée par trois ingénieures en agroalimentaire, l’entreprise fabrique des biscuits bio avec une trentaine de travailleurs en situation de handicap à partir des invendus de pains biologiques. Une aventure qui fait converger tout à la fois l’inclusion du handicap, l’économie circulaire et l’alimentation biologique !

La PME Epicery (partout en France) a reçu le Prix Spécial du Jury. Cette foodtech incarne la “proximité augmentée”. Elle numérise l’offre de qualité des artisans, commerçants et restaurateurs de proximité afin de faciliter la livraison de leurs produits frais. La crise sanitaire a accéléré la fertilisation croisée entre commerce numérique et commerce physique : le premier aide le second dont il a lui-même besoin, contribuant ainsi à redynamiser les commerces de centre-ville, tisserands du lien social.

Enfin, le nouveau président de la CCI France Alain di CRESCENZO a reçu le Prix d’Honneur du Jury pour son soutien à la promotion de l’entrepreneuriat responsable.

Un jury d’experts et de praticiens

Président du jury, François PERRET souligne que “ces entreprises ont su mettre l’homme, le territoire et la préservation de la planète au cœur de leur activité, dans un contexte économique particulièrement difficile, celui de la reprise économique après la crise sanitaire. Après deux ans de crise sanitaire sans Prix Etienne Marcel, les membres du jury ont voulu récompenser les entrepreneurs témoignant qu’il existe dans nos territoires de belles TPE-PME performantes et responsables”.

Sous la présidence du Délégué Général de PACTE PME, association dont la mission est de permettre l’émergence d’ETI en facilitant les relations entre PME et grands comptes, le jury 2022 était composé de praticiens et d’experts qui, dans leur vie professionnelle, sont amenés à relever et à traiter les enjeux de l’entrepreneuriat citoyen et responsable : Agnès BRICARD, Présidente d’honneur du Conseil supérieur de l’Ordre des experts comptables ; David CHARLET, Président de l’ANACOFI ; Bernard COHEN-HADAD, Fondateur du Prix Etienne Marcel, Président du think tank Etienne Marcel ; Corinne DROMER, Présidente du Comité Consultatif du Secteur Financier (CCSF) ; Philippe ECRAN, Administrateur de sociétés, Président de Repex Floor ; Olivier de LAGARDE, Rédacteur en chef adjoint à France Info, Président du Press Club de France ; Stéphane LAYANI, Président de La Semmaris, Rungis Marché International ; Adeline MONGRUE, Directrice nationale d’Entreprendre pour Apprendre ; Jeanne-Marie PROST, Présidente de L’Observatoire des délais de paiement ; Jean-Pierre ROBIN, Journaliste économique au Figaro.

Répondre aux nouvelles attentes au travail

L’édition 2022 du Prix Etienne Marcel s’est tenue dans un contexte singulier, celui d’une forte évolution des attentes collectives et individuelles vis-à-vis du travail, une évolution qui va au-delà des changements de production et de consommation favorisés par la crise sanitaire et l’économie de confinement (numérisation des entreprises, télétravail, commerce en ligne, etc.).

En effet, la société – donc le marché – aspire à une transition vers un modèle économique et social plus sobre, durable, décarboné, innovant, inclusif, résilient. L’individu est en quête de davantage de sens au travail et d’utilité sociale, avec un enchevêtrement toujours plus étroit entre la réalisation de soi et le projet collectif sociétal. La recherche d’impact au travail est prégnante chez les jeunes générations. Plus largement, la majorité des Français considère que c’est l’entreprise qui doit dorénavant accélérer le changement social.

C’est aujourd’hui que se prépare le travail de demain ! L’année 2022 est l’occasion de nous positionner collectivement sur ces transformations de long terme et sur les voies et les moyens d’accompagner chacun vers le travail de demain”, relève Bernard COHEN-HADAD, militant engagé de longue date pour l’entrepreneuriat citoyen et le rôle d’intérêt général que les dirigeants de TPE-PME-PMI jouent dans la vie des territoires.

Les entreprises récompensées par le Prix Etienne Marcel assument ainsi pleinement leur rôle dans la vie sociale et ses évolutions en intégrant volontairement à leurs activités commerciales et à leurs relations avec leurs parties prenantes les enjeux du développement durable, de sorte de rester économiquement viable tout en ayant un impact positif sur la société et dans le monde”, conclut François PERRET.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Tapez votre commentaire
Entrez votre nom ici

4 × cinq =