Le formidable potentiel du marché des seniors

Silver economie

En 2030, la France comptera 21 millions de seniors et en 2060, plus de 25 millions. Leur place représente un défi majeur pour la société comme pour les entreprises qui ne peuvent plus passer à côté de ce marché exponentiel et se livrent une guerre sans merci.

La hausse du nombre de seniors dans notre pays est de 80 % en 53 ans. C’est phénoménal ! La conséquence est évidente : le marché des seniors, ou « Silver économie », a fortement évolué ces dernières décennies et ne va cesser de se transformer, puisque celui-ci réconcilie à la fois l’économique et le social, mais aussi les logiques entrepreneuriales privées et publiques.

Un marché mondial de 24 500 milliards

La « silver économie », c’est-à-dire l’ensemble des marchés, activités de services et ventes de produits liés aux personnes de plus de 50 ans, représente aujourd’hui environ 8 900 milliards de dollars (8 040 milliards d’euros) par an en agrégeant l’Allemagne, le Royaume-Uni, la France et l’Italie. Ce qui, virtuellement, en fait l’équivalent de la troisième puissance économique de la planète, derrière les Etats-Unis et la Chine, selon Natixis. Ce mastodonte pourrait atteindre 24 500 milliards de dollars d’ici à 2050.

+150% de croissance en France

Avec toute une génération de baby-boomers arrivant à l’âge de la retraite, cette vague de seniors est une formidable opportunité économique pour de nombreux marchés en France. La Silver économie représente ainsi un potentiel de 500 000 emplois d’ici 2050 et de +150% de croissance du marché des seniors d’ici à 2050 !

Les plus de 50 ans représentent désormais plus de 50 % des dépenses d’alimentation, d’équipements, de loisirs et près de 60 % des dépenses de santé. Les entreprises françaises se doivent d’imaginer de nouveaux produits et services pour répondre aux besoins de cette population. Sans compter que notre savoir-faire dépasse nos frontières. Selon Silver Valley, les entreprises de la filière ont été 73 % à déjà exporter leur modèle hors de la France.

Séniors : de 50 à 90 ans et plus

Ce qui constitue aussi la forte dynamique de ce marché, c’est qu’il est constitué de différentes cibles de populations. Sur le plan économique, il existe 3 générations de seniors aujourd’hui : Les jeunes seniors, âgés de 50 à 65 ans, sensibles à la société de consommation : les « baby-boomers»,âgés de 65 à 75 ans, une génération de nature optimiste et marquée par l’idée que tout est possible ; et enfin la génération T, ou génération « silencieuse », de plus de 75 ans, moins sensible aux nouvelles technologies. Sur le plan sociétal, on note une autre distinction entre les « actifs » (50-75 ans), les « fragilisés » (75-85 ans) et les « dépendants » (plus de 85 ans).

Ces trois âges représentent des segments différents sur les marchés de la Silver économie. Si les seniors « actifs » bénéficient encore d’un certain confort en termes de pouvoir d’achat, les seniors « fragilisés » et dépendants » sont considérés comme une cible plus vulnérable et plus dépendante des aides publiques.

Des opportunités de développement

Selon les études du Centre de recherche pour l’étude et l’observation des conditions de vie (Crédoc), le niveau de vie des seniors dépasse aujourd’hui de 30 % en moyenne celui des catégories plus jeunes. Face à cette nouvelle opportunité de développement, les entreprises s’attachent à adapter leur offre de biens et de services aux attentes de cette population. «Heureusement, les entreprises n’ont pas attendu pour agir», note Luc Broussy, président de France Silver Eco.

Cette association regroupe jeunes pousses et grands groupes, tous cherchant à créer de nouveaux produits et services adaptés à l’âge du consommateur, pour coller à cette évolution de la demande. « C’est l’un des enjeux de la Silver Valley, qui réunit sur un même territoire, en Ile-de-France, plus de 300 entreprises. L’objectif est de favoriser les passerelles entre tous ces acteurs pour développer une nouvelle offre aux seniors », explique son directeur.

Tous les secteurs sont concernés

La silver économie concerne de nombreux secteurs d’activité : le confort, la santé, le bien-être, le tourisme, les loisirs, les produits bio et locaux, les transports, les objets connectés et domotiques, les technologies de sécurité, l’alimentation, les services…

Consommateurs actifs, les jeunes séniors manifestent un intérêt prononcé pour les nouvelles technologies de l’information et de la communication qui permettent de renforcer le lien familial, ainsi qu’une demande forte dans le domaine des loisirs, du tourisme, de la culture ou du sport. Chez les plus de 75 ans, en revanche, les besoins portent plutôt sur la conservation de l’autonomie et le maintien à domicile, sans oublier toutes les formes d’habitat (résidences services, colocation, etc.).

Prendre vite le train en marche

En 2017, la prise de conscience des entrepreneurs était encore timide, puisque selon un sondage Harris Interactive, seulement 34 % des dirigeants avaient développé une offre spécifique vers les publics âgés. En 5 ans, tout a changé. La France compte désormais des acteurs renommés dans le domaine de la silver économie et tout un écosystème moderne s’est développé : clusters à l’image de Silver Valley, gérontopôles et livingLabs.

Dans le monde des médias, le groupe Entreprendre Lafont presse a pris une longueur d’avance avec plusieurs magazines seniors diffusés en kiosques et le lancement à l’été 2021 de lequotidiendesseniors.fr, sa plateforme digitale dédiée aux plus de 50 ans.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Tapez votre commentaire
Entrez votre nom ici

deux × 2 =