La société de vente de vêtements de luxe de seconde main, Vestiaire Collective, met la main sur Tradesy, un pionnier américain de l’industrie de la revente de vêtements de mode, un concurrent direct sur le marché américain, où l’entreprise réalise, désormais son plus gros chiffre d’affaires.

Les termes de l’accord n’ont pas été divulgués, mais les entreprises ont déclaré dans un communiqué qu’en unissant leurs forces, elles « augmenteront considérablement la taille et la portée de leurs marchés, au profit direct de leurs vendeurs et acheteurs ». La société fusionnée disposera « d’une communauté de 23 millions de membres, d’un catalogue de 5 millions d’articles et d’une valeur marchande brute supérieure à 1 milliard d’euros », selon Vestiaire Collective.

La licorne française explose ses chiffres

Vestiaire Collective a commencé en Europe mais se développe en Asie et aux États-Unis, désormais son plus grand marché. Cette année, la valeur brute des marchandises aux États-Unis est en avance de 75 %. Vestiaire a également annoncé son intention de construire un hub technologique et un deuxième centre d’authentification aux États-Unis, tous deux à Los Angeles, à mesure qu’il étend ses opérations.

La Licorne possède des bureaux à Paris, New-York, Singapour, Hong Kong et Séoul, son centre technologique est situé, quant à lui à Berlin. Le marché de la seconde main représentait en 2021, 33 milliards d’euros, augmentant de +65% entre 2017 et 2021, et ce n’est que le début. Maximilian Bittner, PDG de Vestiaire Collective, et Fanny Moizant, fondatrice et présidente de Vestiaire Collective, continueront d’occuper ces fonctions pour la société combinée, tandis que Tracy DiNunzio, fondatrice et PDG de Tradesy, deviendra PDG des opérations américaines combinées.

Une licorne, mais toujours pas rentable…

Les équipes de Vestiaire Collective et de Tradesy vont progressivement fusionner pour permettre le partage des meilleures pratiques et accompagner la croissance accélérée du marché américain. Vestiaire Collective bénéficiera notamment de la compréhension unique de Tradesy des clients américains, tandis que Tradesy tirera pleinement parti de l’expertise de pointe en matière d’authentification et des capacités d’approvisionnement mondiales de Vestiaire Collective. Conformément à l’approche globale de Vestiaire Collective en matière de technologie, un hub technologique sera créé à Los Angeles, fournissant une expertise inestimable au profit de l’entreprise combinée sur une base continue.

Vestiaire Collective, créée en 2009 possède la structure et les épaules pour devenir un géant mondial sur le secteur, la licorne française avait levé, en mars 2021, 178 millions d’euros, valorisant ainsi l’entreprise à plus d’un milliard d’euros, devenant la 11e licorne française. Et même si le groupe Kering a pris une participation de 5% dans le capital de Vestiaire Collectif, il est important de préciser que la licorne n’a jamais été rentable en 13 ans d’existence…

LAISSER UN COMMENTAIRE

Tapez votre commentaire
Entrez votre nom ici

4 + dix =