La jeune pousse rémoise, Latitude débute les essais de sa mini-fusée dont les moteurs Navier sont entièrement imprimés en 3D.

Latitude propose de transporter jusqu’à 100 kg de petits satellites à 600 m d’altitude grâce à un nouveau lanceur de 17 m, et ses moteur-fusée entièrement imprimés en 3D, ceci afin de réduire considérablement les coûts pour les lancements en orbite basse.

Changement de nom

Venture Orbital Systems profite de cette levée de fonds pour changer de nom, devenant Latitude. La jeune pousse vient de recevoir ses deux premiers moteurs Navier Mark I, mesurant seulement 45 cm pour 30 kilos et capable d’une poussée de 1,2 tonne.

Cette nouvelle technologie apporte du sang neuf à un secteur toujours en avant-garde du progrès.

Réduire les coûts des lancements

Stanislas Maximin, CEO et également cofondateur de la jeune pousse précise justement ses ambitions et elles sont claires : cette nouvelle technologie a pour but de proposer aux clients, à des prix compétitifs, le lancement de nanosatellites et ceci, d’ici fin 2024. Actuellement les concurrents de Latitude envoient dans l’espace un kilo pour 80 000 dollars, la jeune pousse veut le faire pour 25 000 à 35 000 €.

À quoi vont servir les fonds ?

Grâce à cette levée, la startup va pouvoir développer et réaliser les essais nécessaires aux tests des moteurs, apporter les modifications, faire avancer les systèmes logiciels, ainsi qu’électriques, pour optimiser au maximum ce nouveau lanceur.

Actuellement la société emploie 60 salariés, mais très vite, l’effectif devrait passer à plus de 80 salariés, d’ici la fin de cette année.

Un très grand marché

Latitude vise juste, car en 2021, plus de 500 mini satellites de moins de 100 kg ont été lancés dans l’espace. Latitude mise, dans un premier temps sur 50 lancements par an, mais qui pourront lancer entre 200 et 300 satellites. Le projet prévoit aussi la fabrication d’une unité de production dès début 2025, implantée à Reims, qui pourra produire une fusée par semaine.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Tapez votre commentaire
Entrez votre nom ici

cinq + 10 =