La compagnie aérienne bretonne Celeste, prend son envol

Celeste, nouvelle compagnie française de transport aérien récupère des créneaux de vols, notamment Brest-Orly, qui sera abandonné en mars prochain par Transavia, filiale low-cost d’Air France.

Par manque de rentabilité, Transavia va donc abandonner une ligne pourtant prisée des hommes d’affaires, mais apparemment pas rentable. Deux compagnies étaient en lice pour reprendre les créneaux, Celeste et la compagnie Normande Chalair. C’est finalement la petite nouvelle qui emporte le marché, Chalair conservant toutefois ses propres horaires sur la ligne, à raison de 22 vols hebdomadaires. Celeste va, pour sa part, assurer douze vols hebdomadaires sur cette même ligne.

Un bon début pour l’entreprise fondée en 2021 à Morlaix en Bretagne, dans le Finistère, par Bruno Besnehard (École Nationale de l’Aviation Civile et ancien Manager général de Vueling France) et Arnaud Jouslin de Pisseloup de Noray (président d’AIM Satis, entreprise spécialisée dans le transport aérien). Axel Vilaseca (HEC Paris, Ingénieur ESTACA), déjà associé à Arnaud De Nora dans AIM Satis, CEO également de l’enseigne Troopy, location de scooters électriques, fait partie de l’aventure en tant qu’administrateur.

Celeste va donc relever un sacré défi, mais les hommes qui constituent la colonne vertébrale de l’affaire sont des serial-entrepreneurs qui aiment ce type de challenge. Les premiers vols devraient débuter pour le début de cet été 2023.

Angelina Hubner

LAISSER UN COMMENTAIRE

Tapez votre commentaire
Entrez votre nom ici

quatre × 3 =