Les bourses mondiales évoluent au zénith, la crise provoquée par la covid 19 a entraîné une réponse massive des banques centrales , un déversement sans précédent de liquidités sur les marchés financiers qui était déjà auparavant largement bien administrés .

Pour autant les différents opérateurs de marchés qu’ils soient particuliers ou professionnels ne sont t’ils pas trop optimistes ?
  les taux bas voire négatifs étaient déjà bien présents avant la covid entraînant des prises de risques excessives et par effet boule de neige un gonflement artificiel des actifs risqués .

Tout allait bien , le vendredi 21 Février 2020 la bourse de Paris évoluait encore proche de ses plus hauts de 2007 puis ce fut le grand plouf , l’économie allait être paralysée suite à ce virus venu d’Asie devenu incontrôlable .
Le krach dura 3 petites semaines , la chute fut violente accélérée par l’intelligence artificielle  , ces puissants algorithmes qui contrôlent désormais les marchés financiers tous programmés dans le même sens : en mode panique .
La réponse des banques centrales fut tout aussi violente et quelques mois plus tard après avoir déversé plusieurs milliers de milliards de dollars les marchés sont de nouveau au firmament dans un optimisme béat , tout est réglé en quelque sorte , rien ne peut plus arrêter ces mêmes algorithmes à en croire certains , cette fois-ci les arbres vont monter jusqu’au ciel et de nombreux particuliers attirés par ce mirage de l’argent facile ,investissent leurs économies  dans ce nouvel eldorado , les actions ou les cryptomonnaies .
Les mêmes comportements se répètent de nouveau , l’effet moutonnier que l’on retrouve dans toutes les bulles financières ,nous y étions déjà avec les politiques accommodantes des banques centrales depuis la crise des subprimes en 2008   mais nous y sommes revenus , grâce à la covid les taux bas voire négatifs se sont installés durablement il n’ y a plus de limites et les dettes souveraines s’envolent .
Il ne se passe presque pas une journée sans de nouveaux records sur les indices américains,  le Sp 500 a grimpé de 90 pourcents en 13 mois et se traite à 22 fois les bénéfices pour une moyenne de 15 .
Le bitcoin n’est pas en reste avec un triplement de son cours depuis Novembre 2020 propulsé également par l’effet vaccins .
Coinbase , la plateforme de cryptotrading  introduite récemment sur le nasdaq pulvérise tous les records de valorisation dépassant très nettement  100 fois le chiffre d’affaire  détrônant très largement les valorisations les plus folles  de la bulle internet .
Ainsi nous avons toutes les caractéristiques d’une bulle financière , le full risk on en maître mot ,des valorisations complètement déconnectées des fondamentaux économiques , l’arrivée en masse des particuliers sur des marchés au plus haut mais surtout la négligence systématique de la moindre mauvaise nouvelle .
Mais pourtant la réalité est toute autre avec une crise encore bien profonde , on n’arrive pas à sortir de l’épisode Covid avec de nouveau une flambée des cas dans de nombreux pays , des restrictions encore bien présentes et surtout un vaccin qui ne confère pas l’immunité totale et qui peut susciter des doutes à l’image de celui d’AstraZeneca .
Le Fmi et la Fed ont averti que la recrudescence des cas de covid et l’apparition de nouveaux variants pourraient non seulement ralentir la reprise mais également provoquer une révision en forte baisse de la croissance mondiale tout juste relevée à 6% pour 2021.
Du côté des entreprises on note en Mars une explosion des procédures et des liquidations , il faudra également à un moment ou à un autre rembourser tous ces prêts généreusement accordés ce qui pourrait compliquer la donne .
Notons également les affaires financières à l’image de la faillite de Greensill une importante société de prêts aux entreprises et la chute du fond Archegos capital management emporté par la folie spéculative et l’effet de levier , sûrement qu’à une autre époque ces évènements auraient ébranlés les marchés…là, presque rien ,tout va pour le mieux finalement …
Cette bulle semble donc inébranlable mais je vous garantis que la réalité reviendra au galop et peut-être plus tôt qu’on ne le croit . Par exemple une flambée des rendements obligataires pourrait devenir très problématique par rapport à une dette publique mais aussi privée devenue insoutenable.
Je suis avant tout un technicien , convaincu que l’analyse technique a un réel impact sur l’évolution des cours boursiers . Les marchés sont toujours irrationnels aussi bien à la hausse qu’à la baisse , cela peut durer encore tant que l’on fera des plus hauts sur les indices , cependant on échappera pas à une ou plusieurs corrections en cette année 2021. affaire à suivre.
En attendant rendez vous sur ma chaîne youtube et découvrez mes vidéos d’analyses techniques , d’informations mensuelles et bien d’autres .


http://www.youtube.com/c/SBCIchimokuTrading

Stéphane Breuil , trader pour compte propre

LAISSER UN COMMENTAIRE

Tapez votre commentaire
Entrez votre nom ici

quatorze + deux =