Il y a encore 10 ans, la marque était inconnue du grand public. Aujourd’hui, elle est considérée comme une référence. L’homme providentiel qui a renversé le destin de cette maison ?

Sylvain Orebi, 58 ans, entrepreneur et P-DG du groupe Familial Orentis. En 2003, il rachète la belle endormie russe Kousmichoff pour 500.000 €. Depuis, il s’emploie à faire renaître de ses cendres Kusmi Tea… devenue aujourd’hui résolument tendance, grâce à un marketing accrocheur et un design produit soigné. La preuve, la PME a quadruplé son CA en 3 ans pour atteindre 43 M€ en 2015.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Tapez votre commentaire
Entrez votre nom ici