Après huit ans de R&D, Iten franchit un nouveau cap. Fondée en 2012 par Fabien Gaben (ex-Arcelor) à Dardilly (Rhône), la deeptech rhodanienne, spécialiste des micro-batteries, va ouvrir ses premières usines dans l’Hexagone.

Elle possède déjà une usine pilote à Dardilly. Avec une levée de fonds de 80 millions d’euros réalisée auprès de nouveaux entrants (Bpifrance, SEB) et d’actionnaires de la première heure (Eren Groupe, Habert Dassault Finances, Innovacom), Iten, qui conserve un capital entièrement français, va pouvoir industrialiser la production de ses batteries révolutionnaires -aussi fines qu’une carte bancaire et beaucoup plus puissantes que les piles actuelles- dont la mission est de remplacer les piles plates (« piles boutons ») dans les petits appareils électroniques.

Objectif : 40 millions de batteries par an. Elles sortiront des deux nouvelles usines qui seront opérationnelles en 2024 près de Lyon pour la première, et en 2026 pour la seconde.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Tapez votre commentaire
Entrez votre nom ici

9 − 3 =