Hôtellerie de luxe : Maison Albar vise l’international

Céline Falco

L’ancien Paris Inn Group devenu Centaurus se développe sous la houlette de Céline Falco et de son mari. Les projets actuels sont portés par l’optimisme de ce couple d’entrepreneurs qui crée une nouvelle marque sur le haut de gamme hôtelier.

C’est avec Maison Albar Hôtels que Céline Falco envisage le futur. Avec le projet d’une cinquantaine d’ouvertures, la jeune femme voit grand. Mais bon sang ne peut mentir, avec trois générations d’hôteliers derrière elle, son futur semble tout tracé. Ses premières amours ont pourtant été… chimiques. C’est cette orientation qu’avait choisie Céline Falco, esprit scientifique avant tout.

Mais il a suffi d’une proposition paternelle pour que la roue tourne. Elle n’a que 21 ans lorsque son père lui suggère de faire ses armes dans l’entreprise familiale en gérant l’hôtel de Neuville à Paris. Cette proposition s’est avérée être un déclencheur, celui de la fibre entrepreneuriale.

MAISON ALBAR, NOUVELLE MARQUE 5 ÉTOILES

Paris Inn Group s’est développé en toute discrétion sur le haut de gamme de l’hôtellerie parisienne. Aujourd’hui, le nouveau groupe Centaurus rassemble 40 établissements, dont 12 en propre, l’entreprise est implantée sur le créneau du 3, 4 et 5 étoiles sous différentes enseignes. Le groupe a opté pour un mouvement stratégique il y a cinq ans avec la création d’une nouvelle marque position-née sur le 5 étoiles, Maison Albar Hôtels. Son concept s’établit à partir de la re-cherche de lieux uniques et historiques à rénover. Les travaux durent en moyenne entre 18 mois et deux ans. Luxe, calme et volupté pourraient être la devise de ces établissements qui s’entourent de restaurants et spas d’exception.

LES AMBITIONS PLANÉTAIRES DE CENTAURUS

Céline et Jean-Bernard Falco ont de grandes ambitions pour Centaurus. « L’Hospitality Odyssey » qu’ils ont imaginée doit mener le groupe jusqu’en Asie. Né officiellement le 1er janvier 2021, Centaurus regroupe les anciennes activités du Paris Inn group, soit le développement, la transformation et la gestion d’hôtels haut de gamme ainsi que la nouvelle marque de boutiques-hôtels Maison Albar, créée en 2014, dont les projets en France et à l’international sont nombreux.

Le groupe est organisé autour de 5 pôles, l’activité de gestion hôtelière, les participations majoritaires, les partenariats, les locations-gérances, et Maison Albar Hôtels. Ce dernier est pour l’ins-tant à Paris avec 4 établissements, puis à Nîmes, Belle-Ile-en-Mer, Perpignan, plusieurs établissements sont d’ores et déjà implantés hors de France, un en Côte d’Ivoire et deux en Chine, un au Portugal sans oublier le tout nouveau qui vient d’ouvrir à Rome après 18 mois de travaux.

PLÉTHORE DE PROJETS

Les créateurs de Maison Albar ont un plan précis, ils ciblent les villes recevant plus de 15 millions de voyageurs internationaux par an. Concrètement, ils ont en vue 18 métropoles et quelque 30 projets sont en cours d’étude. C’est sur cette marque que Centaurus a décidé de porter l’accent. Nice, Chamonix, Tourcoing, Colmar sont parmi les ouvertures programmées dans les quatre années à venir. Tout comme la Côte d’Ivoire où le groupe vient d’obtenir le permis pour installer sa prochaine Maison Albar sur l’île Boulay sous la forme d’un écolodge luxueux ainsi qu’à Abidjan, avec une résidence hôtelière de luxe au centre-ville avec restaurant gastronomique et centre de bien-être.

Le groupe n’oublie pas de conforter ses projets par des initiatives sociales afin de développer les zones d’implantation des hôtels. Il va ainsi participer à la création d’une école hôtelière à Abidjan en offrant également des débouchés sur place. À Tourcoing, le projet de réhabilitation des bâtiments inclut une résidence étudiante qui sera intégrée au projet notamment pour les élèves de l’école hôtelière Ecosup.

L’ASIE EN LIGNE DE MIRE

Si les circonstances internationales le permettent, le projet de Centaurus est d’atteindre le milliard d’euros de volume d’activités d’ici la fin de la décennie en Asie, et plus particulièrement en Chine. Maison Albar détient déjà deux hôtels dans ce pays, le Luxehills Chengdu et le Guiyang, celui de Guangzhou doit ouvrir cette année, et Changsha en 2024. Les projets ont cependant subi les conséquences de la fermeture de la Chine pendant des semaines en 2022. Mais ce n’est que partie remise pour le couple Falco, qui enchaîne les projets.

Claudio Flouvat

LAISSER UN COMMENTAIRE

Tapez votre commentaire
Entrez votre nom ici

12 + 20 =