Avec un million de visiteurs par an, Fragonard est la PME la plus visitée de France, et peut-être aussi l’une des plus anciennes. Focus sur une réussite hexagonale.

Les locaux actuels ont abrité dès leur origine, en 1782, une fabrique de parfumerie. C’est en 1926, en hommage au célèbre peintre Jean-Honoré Fragonard, qu’elle prend le nom de Parfumerie Fragonard.

Les trois sœurs à la tête d’un empire

« C’est mon grand-père qui a eu l’idée d’ouvrir ses ateliers au public des 1929, lorsqu’il est entré dans l’entreprise après son mariage avec la fille du fondateur Eugène Fuchs », raconte Agnès Costa qui, avec ses sœurs Anne et Françoise, dirige désormais l’empire familial.

C’est d’ailleurs leur père, Jean-François Costa, grand collectionneur d’objets et d’œuvres d’art du XVIIIème siècle dont les peintures de Fragonard, qui ouvre deux musées, l’un à Paris, l’autre à Grasse, où il expose ses 2.500 pièces de parfumerie dont certaines ont plus de 3.000 ans.

Pendant ce temps, leur mère, Hélène, se spécialise dans l’acquisition de costumes provençaux du XVIIIème et XIXème siècle, et crée à son tour un musée du costume dans la ruelle adjacente à la parfumerie en 1997.

Des matières premières de qualité

Aujourd’hui, les visiteurs (Français pour la moitié, et Européens, Américains et Asiatiques) découvrent toute l’année les ateliers et laboratoires où sont créés les produits de la marque : parfums, savons mais aussi cosmétiques et textiles avec des matières premières de qualité.

« Cette activité représente 60% de notre CA, le reste étant réalisé dans nos boutiques, points de vente à l’export et vente à distance », précise Agnès Costa qui vient de fêter les 90 ans de la maison.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Tapez votre commentaire
Entrez votre nom ici