La formation est devenue un incontournable en entreprise, et la crise sanitaire actuelle, avec les bouleversements qu’elle a entraînés, a accentué cette tendance de fond. La formation des salariés et des dirigeants est une évidence pour les entreprises. Mais la formation se doit plus que jamais d’être en adéquation avec le monde et ses évolutions. Pour en savoir plus, nous nous sommes rapprochés de l’IAE Paris-Sorbonne Business School.

Une des principales tendances actuelles pour les cadres et dirigeants est l’acquisition de nouvelles manières de manager, de nouveaux savoir-être en entreprise. Sans remettre en cause leur importance, l’IAE Paris-Sorbonne insiste néanmoins sur l’importance des savoirs fondamentaux, ou hardskills, et ce dans des domaines aussi variés que le marketing ou la finance. Ces savoirs sont majeurs, aussi bien pour le développement des entreprises que pour les évolutions de carrières, notamment via les diplômes que cela peut apporter. Cette démarche demande toutefois un engagement fort de l’apprenant.

Les enseignements doivent être adaptés aux besoins des entreprises

Pour pleinement répondre aux demandes des entreprises, la formation doit suivre leurs besoins plutôt que de rester strictement théorique, et mettre en place des passerelles entre la formation et l’entreprise. Les enseignements doivent être pratiques, souvent basés sur des mises en situation ou des études de cas concrets. L’IAE Paris-Sorbonne souligne la nécessité d’avoir des enseignants au fait des réalités du monde professionnel, ainsi que des intervenants qui en sont issus. Les enseignements se doivent d’être les plus transversaux possible, de manière à apprendre aux étudiants à raisonner en termes macroéconomiques. Pour plus de souplesse, des séminaires plus courts mais plus spécifiques peuvent également être mis en place à la demande des entreprises.

La formation doit tenir compte de la société et de ses mutations

L’enseignement se doit d’être intégré au monde dans lequel il est dispensé, sans quoi il risque- rait finalement de manquer sa cible. Ainsi, les problématiques d’écologie, de discrimination ou d’égalité des chances sont devenues incontournables, dans le cadre d’une dynamique RSE que la formation doit intégrer. L’IAE Paris-Sorbonne nous a confié que, en plus que des savoirs qui restent le socle de l’établissement, la finalité des formation qu’il propose aux managers est avant tout de leur apprendre à s’adapter et à anticiper leur environnement et ses mutations.

Adam Richard

LAISSER UN COMMENTAIRE

Tapez votre commentaire
Entrez votre nom ici

7 + treize =