Fasteesh veut développer sa brosse à dents Y-Brush

La jeune pousse lyonnaise Fasteesh croit à son produit, la brosse à dents Y-Brush. Elle annonce vouloir investir 10 millions d’euros d’ici 2025 afin d’accompagner une très forte croissance.

Son site de production, situé à Caluire-et-Cuire, en proche région lyonnaise, devrait lui permettre de tripler sa production, qui est actuellement de 60 000 exemplaires vendus, passant alors en 2022, à 180 000 exemplaires… 

L’entreprise passe un cap supérieur

Il est temps dorénavant d’industrialiser la production, c’est ce que doit faire la nouvelle usine en banlieue lyonnaise, qui devrait pouvoir absorber la production des dix prochaines années, d’après Benjamin Cohen, l’inventeur de Y-Brush. 

La gamme va s’élargir également, avec l’arrivée de trois produits, l’un pour enfants et les deux autres pour les adultes. 

Les tarifs ne changent pas, avec une version « entrée de gamme » fixée à 78 euros, et un nouveau kit proposé à 129 euros, incluant un système d’abonnement pour changer de tête, chaque semestre. 

En plus d’être toujours commercialisées en ligne, comme aux débuts de l’aventure, Y-Brush est aussi disponible dans les grandes enseignes Darty, Boulanger et Amazon, et pourrait, très prochainement, arriver en pharmacie.

Un avenir à l’international

Les entreprises ne peuvent plus se contenter du marché national pour vivre, Benjamin Cohen l’a bien compris et il s’apprête avec une future levée de fonds, qui devrait intervenir d’ici un an ou deux, attaquer le marché européen, après une introduction réussie dans les enseignes italiennes Expert.

Actuellement la jeune pousse possède un effectif de 30 personnes qui devrait très vite s’étoffer les mois prochains, devant une demande qui explose.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Tapez votre commentaire
Entrez votre nom ici

seize + deux =