En 40 ans d’existence, Serge Ferrari s’est imposé comme un leader mondial dans la fabrication de matériaux composites souples. L’un de ses principaux faits d’armes ?

La réalisation du toit du stade olympique de Londres. Présente dans 80 pays, avec 4 filiales (USA, Japon, Hong Kong, Brésil), 5 bureaux de représentation (Espagne, Turquie, Chine, Singapour, Dubaï) et un réseau de quelque 100 distributeurs, cette belle pépite rhônalpine familiale affiche fièrement ses 158 M€ de CA, dont 75% à l’international.

Poursuivant sa stratégie de développement, le groupe compte 3 filiales supplémentaires (en Chine en Turquie et en Allemagne) depuis janvier 2017, qui doivent lui permettre d’amplifier son déploiement international sur des marchés à fort potentiel de croissance.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Tapez votre commentaire
Entrez votre nom ici