Résultats insuffisants… Des ajustements sont à faire ! Il en va parfois jusqu’à la survie de l’entreprise. Et pourtant on ne fait pas le nécessaire, on reste sur des vieux schémas : pourquoi ? Comment faire ? La force du « personnage de notre schéma limitant » !

Nous avons tous une force particulière dans nos manières de faire. Un personnage avec son costume de super man qui est capable de travailler tard, de pousser ses limites, de convaincre, de vendre, de rassurer, de donner confiance… C’est un personnage parfois haut en couleur qui dans la perception des gens « permet de réussir ». Savez-vous que bien souvent, c’est aussi notre personnage limitant ?
Dans le sens où son fonctionnement induit en parallèle une série de « personnages opposés » qui nuisent littéralement à notre évolution et celle de nos entreprises.

Quels sont ces personnages opposés associés ?

Et bien amusons nous à les considérer un par un. Celui dont la puissance passe par travailler tard ; s’équilibre avec un manque de présence et de disponibilité dans son couple ou sa famille, voire des problèmes de sommeil et de santé. Celui de pousser ses limites, s’équilibre avec des problèmes relationnels avec ses collègues qui ne suivent pas son « rythme », avec des problèmes de compréhension ou de tension avec son entourage ou avec lui même (tension dans le dos, tension artérielle, au niveau du cœur…). Celui de convaincre (et les suivants de la liste précédente), s’équilibrent avec les tensions habituelles pour l’un de se sentir vaincu, et l’autre d’avoir insisté voire abusé de la confiance de l’autre, les passages en force n’arrivent jamais à la qualité des résultats d’un rapport bienveillant ou gagnant/ gagnant.

Voilà pour quoi on ne fait pas les changements nécessaires ? C’est peut être par ce que l’on se sent fort d’un premier personnage qui nous permet de réussir que l’on a peur de regarder en face l’équilibre « destructeur ou limitant » qu’il produit dans nos vies… de peur de perdre cet atout !

Un passage obligé ?

C’est pourtant en ouvrant les yeux sur cet aspect que l’on a le plus de chance de faire évoluer nos problèmes ou les limites de nos développement.
Car bon nombre des crises que l’on crée sont justement dues à l’emploi excessif de nos personnages dominants qui conduisent en retour à des effets « en équilibre » !

Ce qui est drôle ce sont les réactions !

Ce qui peut devenir vraiment hilarant, ce sont les réactions des gens lorsqu’ils sont confrontés à la possibilité de changer ou de modérer un de leur personnage limitant. Souvent par sursaut de l’égo « mais moi JE suis comme cela et je n’aime pas être critiqué ». Ou bien « je n’ai pas le temps d’y réfléchir ». Ou encore : « il faut que les autres changent » ou « ce n’est pas de mon fait, moi je fais bien les autres ne sont pas à la hauteur ». Quelle est l’antidote ?
La seule chose que nous maitrisons reste éventuellement la conscience de nos personnages et de leurs effets « en équilibre », qui peut s’avérer équilibrante et source de solutions ? Réfléchis-sons : le pouvoir d’évolution serait-il en nous ?

Nicolas Proupain
Auteur de “Devenez ce que vous êtes”, “Les Nouveaux Droits de l’Homme” Informations et contacts sur www.theinnerstate.global

LAISSER UN COMMENTAIRE

Tapez votre commentaire
Entrez votre nom ici

13 + trois =